Arts express

La Montréalaise Elisabeth Williams récompensée pour La servante écarlate

La directrice artistique montréalaise Elisabeth Williams a remporté un prix de la meilleure conception visuelle pour son travail sur la série La servante écarlate (The Handmaid's Tale), samedi soir, au gala des directeurs artistiques (ADG Awards) à Los Angeles.

Elle a décroché ce prix avec son collègue Mark White pour la populaire série mettant en vedette Elisabeth Moss, qui se mesurait dans la même catégorie à Better Call Saul, Castle Rock, House of Cards et Ozark.

Elisabeth Williams a notamment travaillé au Québec sur les films Polytechnique de Denis Villeneuve, Mars et Avril de Martin Villeneuve et l'émission Ces gars-là. Aux États-Unis, la Montréalaise était de l'équipe de la série Fargo.

Les ADG Awards ont également décerné leurs principaux prix du côté du cinéma à La favorite, La panthère noire et Crazy Rich Asians. La Presse canadienne

***

Première sortie pour la toile «autodétruite» de Banksy

STRASBOURG — Des lambeaux dans un musée : Love is in the Bin, la toile de l'artiste urbain britannique Banksy, en partie autodétruite l'an passé lors d'une vente aux enchères mémorable, sera exposée pour la première fois au public à partir de mardi en Allemagne, à Baden-Baden.

Les images de «l'autolacération» de la toile représentant une enfant lâchant un ballon rouge en forme de coeur, lors de sa vente aux enchères en octobre à Londres, avaient fait le tour du monde, suscitant un choc dans le monde de l'art.

Pour la première fois, l'oeuvre sera accessible au public, gratuitement, jusqu'au 3 mars au musée Frieder Burda qui abrite une prestigieuse collection d'art moderne et contemporain, à Baden-Baden, près de la frontière avec la France.

«Nous attendons un grand intérêt, en particulier des jeunes et des fans de Banksy», a indiqué son directeur, Henning Schaper, dans un communiqué. Pour lui, l'exposition de Love is in the Bin («L'amour est dans la poubelle») doit participer à «une démocratisation conséquente de l'art».

Les images de «l'autolacération» de la toile représentant une enfant lâchant un ballon rouge en forme de coeur, lors de sa vente aux enchères en octobre à Londres, avaient fait le tour du monde, suscitant un choc dans le monde de l'art.

Mise au enchères chez Sotheby's à Londres, l'oeuvre, une peinture acrylique et aérosol montrant une enfant lâchant un ballon rouge en forme de coeur et intitulée Girl with balloon, avait été acquise pour 1,042 million de livres (environ 1,785 million $CAN) par une collectionneuse européenne anonyme.

Dès l'enchère bouclée, à la stupeur générale, le dessin était descendu dans la partie inférieure du cadre, happé par une déchiqueteuse dissimulée par Banksy lui-même, réduisant la moitié de l'oeuvre en fines lamelles, qui pendent depuis sous le cadre.

«En quelques secondes, l'oeuvre est devenue l'une des plus célèbres au monde, et cela dans un monde déjà submergé par les images», relève le musée Burda.