Michael Bublé a connu ses jours les plus sombres lorsqu’il a vu son jeune fils combattre le cancer

Après le cancer de son fils, Michael Bublé voit la vie différemment

TORONTO - En tant que père, Michael Bublé a connu ses jours les plus sombres lorsqu’il a vu son jeune fils combattre le cancer, mais le chanteur a déclaré que surmonter cette expérience l’avait fait réfléchir à ce qui était important.

«Tout ce que je fais maintenant, c’est me lever chaque matin en profitant de l’instant», a déclaré le chanteur lauréat de quatre prix Grammy.

«Ça sonne très nouvel âge, mais ça ne l’est pas. C’est comme ça que j’ai choisi d’aborder ma vie.»

Michael Bublé a exprimé sa nouvelle vision de la vie à plusieurs reprises au cours d’une conversation téléphonique depuis son domicile de Vancouver. Quand il a pris le téléphone, on pouvait entendre ses enfants jouer en arrière-plan, jusqu’à ce qu’il se cache dans la salle de lavage pour obtenir un moment de silence.

Le crooner a parlé du moment où il a sombré dans une période de désillusion face à l’industrie de la musique et ses critiques, sentiment qui a soudain perdu toute signification avec le diagnostic de son fils. En 2016, il a mis de côté une tournée de promotion pour se concentrer uniquement sur le traitement du garçon.

Ce fut une expérience douloureuse pour sa famille et une chose dont Michael Bublé n’est toujours pas prêt à discuter en détail.

Lorsqu’il est apparu ce mois-ci dans le segment télévisé «Carpool Karaoke» de l’animateur James Corden, le chanteur a confié qu’il «ne se sentait pas bien» et qu’il trouvait toujours que c’était «douloureux d’en parler».

Avec sa famille dans une autre pièce tout près, Michael Bublé était déterminé, pendant l’entrevue, à rester positif en parlant de la conception de son nouvel album.

«Je n’ai aucune place dans mon c?ur pour une quelconque forme de négativité ou de cynisme», a-t-il déclaré.

«J’ai pris la décision très consciente de m’éloigner de toutes ces choses.»

Et Michael Bublé a de quoi célébrer la vie de toute façon.

Son fils Noah, âgé de cinq ans maintenant, a subi un traitement contre le cancer et est en rémission. Il a aussi récemment commencé à fréquenter la maternelle.

En juillet, Michael Bublé et son épouse, Luisana Lopilato, ont accueilli leur troisième enfant, une petite fille.

Toutes ces bonnes nouvelles font presque en sorte que le retour de Michael Bublé à la musique semble secondaire - et à bien des égards, ce l’est. La sortie de son nouvel album, intitulé «Love», mais orthographié avec un emoji au lieu du mot, n’a pas toujours été garantie.

Avant le diagnostic de Noé, Michael Bublé était en pleine crise personnelle. Une partie de l’enthousiasme qu’il avait connu sur scène s’était évanouie.

Alors qu’il se souvenait d’avoir déjà ressenti du «pur bonheur» en chantant devant des foules, ces émotions ont souvent été accompagnées de «peur et d’ego», associés à son ascension vers la gloire.

«Ce que je croyais être la perception que les gens avaient de moi a peut-être eu un impact négatif sur moi. Et j’ai probablement cessé de profiter de cette partie de ma vie», a-t-il déclaré.

«Ce n’était plus aussi épanouissant.»

Après que Michael Bublé eut mis sa carrière en veilleuse pour sa famille, il n’était pas certain de retourner à la musique. Mais comme la plupart des artistes, il s’est retrouvé à noter ses idées quand même.

Lorsque sa vie a commencé à revenir à la normale, il a invité les membres de son groupe à une séance d’improvisation et à jouer quelques parties de Mario Kart. Au début, c’était tout ce que ça devait être.

Mais entre les parties, Michael Bublé a commencé à parler d’un album concept qui rendrait hommage à tout ce qu’il aimait dans la musique, qu’il avait perdu quelque part, puis redécouvert au fil du temps.

«Love» propose une sélection de chansons d’amour classiques, notamment «La Vie en Rose» et «My Funny Valentine», ainsi que de nombreux titres originaux.

Alors qu’il se prépare pour la prochaine étape de sa carrière, Michael Bublé a déclaré qu’il réfléchissait davantage à ce qu’il choisissait de «diffuser dans l’univers». Il veut que tout ce qu’il fera par la suite soit considéré comme «authentique» et «pur».

«Ce que j’ai vécu et ma perspective, je pense que cela a été revigorant, en quelque sorte», a-t-il déclaré.

«J’ai retrouvé cette joie.»