Down de nos high se veut un « antidote à la déprime » et à la « lourdeur » du confinement, indique Alexandre Désilets.
Down de nos high se veut un « antidote à la déprime » et à la « lourdeur » du confinement, indique Alexandre Désilets.

Alexandre Désilets: Répandre l’amour et la joie

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Après avoir vainement attendu une accalmie pandémique, Alexandre Désilets lance la suite d’Extravaganza, un an après la sortie de ce minialbum pensé pour donner le goût de danser. Et « faire du bien ».