Plusieurs personnes ont été blessées dans cet incident.

Voiture dans la foule sur Times Square, pas un acte terroriste

Un ancien combattant des Forces navales américaines qui semblait intoxiqué est entré en sens inverse sur une rue de Times Square à New York au volant de sa voiture, jeudi, fonçant dans la foule sur le trottoir et tuant une jeune femme, en plus de faire 22 blessés.
Le conducteur a été arrêté et devait subir un test d'alcoolémie.
L'accident est survenu en début d'après-midi par une chaude journée de printemps qui a attiré une foule nombreuse dans le lieu touristique. Des vidéos publiées en ligne montrent de la vapeur ou de la fumée sortir de la voiture peu après qu'elle s'est immobilisée.
La voiture s'est arrêtée lorsqu'elle a embouti une barricade. Le conducteur est alors sorti de l'automobile, a raconté Asa Lowe, un témoin.
Le conducteur Richard Rojas, 26 ans, a été arrêté et devait subir des tests de dépistage de drogues et d'alcool, a confirmé le commissaire James O'Neill, de la police de New York.
Le suspect a déjà été arrêté au moins deux fois dans le passé - en 2008 et en 2015 - pour conduite avec les facultés affaiblies, a ajouté la police.
Il demeure en détention et on ignore pour l'instant s'il a retenu les services d'un avocat.
L'accident a coûté la vie à une femme de 18 ans, dont la soeur de 13 ans fait partie des blessés, a indiqué la police.
La police ne croit pas à un attentat terroriste, mais l'escouade antibombe a quand même été mobilisée pour examiner la voiture. Certains attraits touristiques de la ville bénéficient par ailleurs d'une présence policière accrue par mesure de précaution.
Selon la police, Richard Rojas a fait un demi-tour rapide sur la 42e Rue, puis a roulé sur le trottoir sur trois coins de rue, heurtant des piétons avant d'emboutir un poteau. Il s'est montré combatif avec les policiers venus l'arrêter.
La Maison-Blanche a confirmé que le président Donald Trump avait été mis au courant de la situation et continuerait à suivre ses développements.