Rene Bourque a inscrit le but victorieux avec 3:45 à faire en deuxième période, en faisant accidentellement dévier une passe de Brandon Prust avec sa jambière alors qu'il se trouvait dans l'enclave.

Victoire sans éclat

Il lui aura fallu toute sa petite monnaie pour venir à bout de la 13e équipe au classement de l'Association ouest, mais le Canadien est parvenu à disposer des Flames de Calgary 2-0 au Centre Bell, mardi soir.
Manque de synchronisme, mauvaise exécution et nombreux revirements; tout y était. De part et d'autre.
Le CH (30-21-6) a néanmoins retrouvé le sentier de la victoire après avoir été incapable d'en obtenir une au cours du week-end du Super Bowl. Les Flames (21-28-7), qui tentaient de décrocher un premier gain à Montréal en deux ans, ont vu leur série de cinq victoires prendre fin.
«J'ai bien aimé notre performance, a déclaré l'entraîneur-chef Michel Therrien. On n'a pas sorti du plan de match. On était très conscient qu'on jouait contre une équipe qui connaissait beaucoup de succès dernièrement après avoir battu de grosses équipes. Donc, ils s'en venaient ici avec beaucoup de confiance. Il fallait être discipliné, et les joueurs n'ont pas dévié de ça.»
Rene Bourque a inscrit le but victorieux avec 3:45 à jouer à la période médiane, et à l'image du match ça n'a pas été joli. Alors qu'il se trouvait dans l'enclave, il a fait dévier accidentellement la passe du revers de Brandon Prust avec sa jambe gauche derrière le gardien Reto Berra. Avant ce but, Bourque n'avait touché la cible qu'une fois à ses 20 derniers matches.
«Il n'y avait pas beaucoup d'attaque dans ce match, mais c'était l'un de ces buts assez laids, à l'image du match, a dit Bourque. Ça fait du bien, parce que j'avais obtenu quelques chances au cours des trois derniers matches sans pouvoir concrétiser.
«On veut terminer ces trois derniers matches (avant la pause olympique) avec trois grosses victoires, et c'était la première ce soir (mardi), a-t-il poursuivi. On a un autre gros match jeudi contre les Canucks, puis on termine ça contre la Caroline.»
David Desharnais a complété la marque dans un filet désert à 19:49.
Cammalleri hué
Michael Cammalleri disputait son premier match au Centre Bell depuis la transaction qui l'a envoyé en Alberta le 12 janvier 2012. Quelques huées lui ont été réservées, mais sans plus.
Carey Price a été envoyé dans la mêlée pour la troisième fois en quatre jours, et il a effectué 27 arrêts en route vers son quatrième jeu blanc cette saison. Berra, qui affiche le deuxième pire taux d'efficacité cette saison dans la LNH derrière Anders Lindback, a repoussé 26 lancers.
Weise fait bonne impression
Dale Weise, acquis des Canucks de Vancouver lundi en retour du défenseur Raphael Diaz, a disputé son premier match dans l'uniforme Tricolore. Il a entamé la rencontre au sein du quatrième trio en compagnie de Michaël Bournival et de Ryan White, qui était de retour au jeu après avoir soigné une blessure à une épaule survenue le 2 janvier contre les Stars de Dallas.
C'est surtout ce trio qui s'est signalé au premier tiers. Weise a obtenu deux chances de marquer à ses deux premières présences sur la patinoire, et White aussi a donné des maux de tête aux défenseurs adverses. En plus de faire sentir sa présence physique dans les coins, Weise a su s'installer devant Berra pour lui obstruer la vue et gêner son travail.
Le problème, c'est que le Canadien n'a pas suivi son exemple pour mettre le gardien des Flames à l'épreuve. À l'issue du premier tiers, il détenait une mince avance de 5-4 au chapitre des tirs au but. Et pour un troisième match de suite, il a entamé le premier entracte sans avoir marqué de but. Il n'avait alors touché la cible qu'à deux reprises en 170: 50 de jeu.
La deuxième période a été tout aussi soporifique. Price a d'abord paru somnolent sur un tir anodin du coin droit de la patinoire. La rondelle s'est retrouvée sous lui, sur la ligne des buts, mais une reprise vidéo a confirmé qu'elle n'avait pas pénétré dans le filet. Les Flames ont ensuite bénéficié d'une double supériorité numérique, qui n'a mené à rien. Bourque a ensuite fait vibrer les cordages.
La troisième période ne passera pas à l'histoire elle non plus, puisque le Tricolore s'est contenté d'écouler le temps au cadran. Cammalleri a scellé l'issue de la rencontre en écopant une pénalité alors qu'il restait 30 secondes au match, ouvrant la porte à Desharnais.