Jeff Petry (26) célèbre avec ses coéquipiers Tomas Plekanec (14), Nathan Beaulieu (28) et Artturi Lehkonen après avoir marqué en troisième période.

Victoire facile face aux Ducks

On dit souvent que le Canadien est intimidé par les gros clubs de l'Ouest, mais mardi soir au Centre Bell, la formation montréalaise n'a pas eu l'air trop complexée.
Face aux Ducks d'Anaheim, le Canadien a offert l'une de ses performances les plus convaincantes de la saison, récoltant une victoire facile de 5-1. En tout, le Canadien n'a accordé que 13 tirs à l'adversaire, ce qui est la meilleure performance du club cette saison au chapitre des tirs accordés.
« Ils avaient joué la veille et on voulait en profiter, a noté le capitaine Max Pacioretty. On voulait les épuiser, les forcer à aller récupérer des rondelles et les forcer à travailler. C'est notre style de jeu : épuiser l'adversaire. »
Ce sont pourtant les Ducks qui ont frappé les premiers dans ce Centre Bell qui était très tranquille en début de soirée. À seulement 5 min 19 s de la première période, Andrew Cogliano a profité d'une mise en jeu remportée en territoire montréalais pour tirer en vitesse et prendre Carey Price par surprise. Un but qui laissait croire que la soirée du CH allait être longue.
Mais non.
L'étonnant Paul Byron a permis au Canadien d'entamer la première pause sur une égalité de 1-1, en sautant sur un retour pour battre Jonathan Bernier, avec une minute à faire à la première période. C'était le 11e de la saison pour Byron, et honnêtement, qui aurait pu prédire ça ? Personne.
La deuxième période fut entièrement l'affaire du club local, au point que Carey Price aurait pu rentrer au vestiaire sans que quiconque s'en rende compte, les Ducks se contentant de trois petits tirs en direction du filet montréalais. Cette domination du Canadien a mené à un autre but, le troisième de Plekanec, marqué en avantage numérique, rien de moins.
En troisième période, le Canadien a ajouté un troisième but, celui de Jeff Petry, puis un autre, le 13e de la saison de Max Pacioretty, réussi entre les jambières de Bernier. Même Chris Terry s'est gâté à la fin, avec son premier dans l'uniforme du Canadien.
Ce fut bien suffisant face à des Ducks qui ont souvent paru sans énergie, peut-être parce qu'ils avaient joué la veille à Toronto. Pour finir, le Canadien a étalé sa domination jusqu'au tableau des tirs, avec un avantage de 34-13 à ce chapitre. Petry a conclu son match avec trois points.
Le Canadien a dû se débrouiller sans Andrei Markov. Rappelons que le défenseur du Canadien avait dû déclarer forfait lors du match contre les Capitals, samedi soir à Washington, en raison d'une blessure dont la nature exacte n'a pas été dévoilée par la direction montréalaise. Lundi, le Canadien avait parlé d'une blessure « au jour le jour » dans son cas.
En l'absence de Markov, c'est Nathan Beaulieu qui a pris la place à gauche sur le deuxième duo défensif de l'équipe, en compagnie de Petry.
Un autre blessé, Andrew Shaw, a également raté ce match en raison d'une commotion cérébrale subie la semaine dernière. Sven Andrighetto, blessé lui aussi, n'a pas été vu lui non plus hier soir sur la glace du Centre Bell.
Le prochain match du Canadien aura lieu jeudi soir au Centre Bell, face au Wild du Minnesota.