Le conseillère gatinoise Myriam Nadeau pense que cette mesure favorisera l'engagement politique des jeunes.

Vers un congé parental pour les élus municipaux?

La situation vécue par la conseillère gatinoise Myriam Nadeau à la naissance de son enfant, l'été dernier, pourrait bientôt être chose du passé.
La députée péquiste d'Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier, a déposé jeudi un projet de loi qui permettrait aux élus municipaux de jouir d'un congé parental de 18 semaines.
Actuellement, la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités prévoit qu'un élu municipal qui s'absente des réunions du conseil pendant plus de 90 jours doit être destitué. Le projet de loi de Mme Poirier prévoit l'ajout d'une exception si l'absence du conseiller ou de la conseillère est due à la naissance ou à l'adoption d'un enfant.
Mme Nadeau s'est réjouie de ce qu'elle décrit comme «un pas dans la bonne direction». Selon l'élue gatinoise, cette mesure devrait favoriser l'engagement politique des jeunes femmes et des jeunes hommes. Elle souligne également l'importance de ne pas laisser entre les mains d'un conseil municipal et de potentiels adversaires politiques la responsabilité d'accorder un congé parental.
«Il faut s'assurer que le fait d'avoir une famille ne devienne pas une raison de ne pas faire de politique», explique Myriam Nadeau.