Samedi, Venus Williams jouera avec à l'enjeu le vénérable Venus Rosewater Dish, le fameux plateau d'argent, pour la 9e fois à sa 20e présence à Wimbledon.

Venus Williams est en quête d'un 6e titre

(Londres) Même à 37 ans et avec cinq titres de Wimbledon à son palmarès, Venus Williams a toujours cette volonté irrésistible de gagner.
Et elle le démontre encore cette année au All England Club, où elle fera face à Garbine Muguruza, samedi, pour sa neuvième finale à Wimbledon.
«Je suis définitivement là où je veux être, a déclaré Williams. Ce sont deux longues semaines. Maintenant, je frappe à la porte pour le titre. C'est là où je veux être.»
Williams a une longue histoire à ce tournoi sur gazon. C'est ici qu'elle a remporté son premier titre du Grand Chelem en 2000. Et elle a obtenu le dernier de ses sept titres majeurs à Londres en 2008.
Peu de temps après, en 2011, Williams a annoncé qu'elle était atteinte du syndrome de Sjogren, une maladie qui cause notamment une fatigue extrême et des douleurs articulaires. Elle a raté quelques grands tournois et a connu plusieurs éliminations précoces à des tournois majeurs.
Mais elle a repris le dessus, offrant sans doute son meilleur tennis ces 12 derniers mois. Elle a atteint les demi-finales de Wimbledon l'année dernière et la finale des Internationaux d'Australie cette année.
Samedi, elle jouera avec à l'enjeu le vénérable Venus Rosewater Dish, le fameux plateau d'argent, pour la 9e fois à sa 20e présence à Wimbledon.
«Il y a encore beaucoup à faire. J'ai un autre match à gagner, a déclaré Williams. Je dois y aller et bien jouer.»
Sa rivale de l'autre côté du filet a également l'expérience de jouer le dernier week-end sur le court central. Muguruza, âgée de 23 ans, a joué pour le titre en 2015, s'inclinant face à la soeur cadette de Venus, Serena Williams.
Serena n'est pas à Wimbledon cette année parce qu'elle est enceinte et a décidé de prendre congé pour le reste de l'année. Mais Venus la consultera sans doute pour obtenir des conseils avant le match de samedi.
«Serena l'a affrontée en finale, a précisé Venus. Je vais certainement lui demander. Je suis certaine qu'elle va me dire certaines choses qui feront une différence pour moi dans le match.»
Muguruza a toutefois battu Serena pour gagner les Internationaux de France en 2016. Et elle s'attend au même genre d'atmosphère face à une rivale qu'elle connait moins.
«Je ne pense pas que ce sera différent. Une finale est une finale, a déclaré Muguruza. Une seule va gagner... La raquette va parler.»
Outre son expérience sur le terrain, Muguruza comptera également sur une aide extérieure. Elle travaille depuis tout récemment avec la championne de Wimbledon en 1994, Conchita Martinez.
Williams et Muguruza se sont affrontées quatre fois auparavant, et l'Américaine compte trois victoires. Elles n'ont jamais joué auparavant l'une contre l'autre sur le gazon.
Et l'âge semble toutefois être un avantage pour Williams.
«Je pense que c'est formidable d'avoir l'opportunité de bien jouer, d'être forte et d'avoir de l'expérience, a soutenu Williams. Donc, je pense que l'expérience peut soit être un désavantage ou un avantage. J'aime penser que c'est un avantage pour moi.»