PHOTO MARTIN ROY LE DROIT Parade de chevaux au FESTIVAL WESTERN de Saint- André- Avellin

Variété et succès

Les cow-boys et amateurs de Far West ont plié bagage, hier, alors que se terminait le 15e Festival western de Saint-André-Avellin. Une fois de plus, la variété de la programmation en aura mis de toutes les couleurs.
Les festivaliers se sont rendus en grand nombre dans le village de la Petite-Nation, plongé dans l'univers western depuis le 17 juillet dernier. Près de 100000 personnes s'étaient déplacées l'an dernier et selon les estimations des organisateurs, les visiteurs étaient une fois de plus au rendez-vous au Complexe Whissell. «Depuis quelques années, la force du festival, c'est d'aller chercher un public plus élargi. Notre concept fonctionne bien. On mise beaucoup sur la variété et c'est ce qui fait notre renommée», estime Sylvain Maheux, président du festival.
Plusieurs artistes
Une cinquantaine d'artistes ont défilé sous le grand chapiteau. Vincent Vallière a lancé le bal lors de la soirée d'ouverture, suivi de Michel Louvain, en compagnie de Renée Martel et Chantal Pary. Bobby Bazini et Gregory Charles sont aussi montés sur scène.
La famille était au coeur de la programmation, une multitude d'activités pour petits et grands étaient prévues. Une tyrolienne géante a été installée sur les lieux et les horaires des activités dédiées aux enfants ont été élargis.
Festival western rime avec cow-boy et chevaux. Les amateurs de rodéo ont été comblés au cours de la dernière semaine. Le traditionnel rodéo professionnel et les compétitions de gymkhanas et de tir à chevaux ont pimenté la programmation.
Sbranch@ledroit.com