À son grand plaisir, Caroline Arcand a été témoin de plusieurs histoires à succès au fil des années.

Valoriser les gens atteints d'un handicap

L'entreprise sociale Groupe Convex, la seule du genre dans Prescott et Russell, souffle cette année ses 10 bougies. Aujourd'hui, LeDroit et Radio-Canada tiennent à lever leur chapeau à Caroline Arcand, celle qui a su donner un sens à la vie de plusieurs personnes vivant avec un handicap, en lui décernant le titre de Personnalité de la semaine.
Les débuts ont été modestes, mais elle y a cru. Une décennie après l'incorporation de Groupe Convex, sa cofondatrice Caroline Arcand, gère maintenant neuf micro-entreprises sociales dans l'Est ontarien. Chacune d'entre elles a la particularité d'embaucher des gens vivant avec un handicap physique ou intellectuel.
« Plusieurs de nos employés ont vu leur vie transformée. Avoir un travail, se sentir utile, créer des liens et se faire des amis, ça change une vie. La personne est valorisée, elle a un but dans la vie », témoigne la directrice générale et cofondatrice de Group Convex, Caroline Arcand.
L'entreprise sociale compte plus de 160 employés qui oeuvrent dans différents secteurs, comme la restauration, l'agriculture et la menuiserie. Pour la quasi-totalité d'entre eux, leurs limitations rendaient l'accès au monde du travail difficile, voire impossible.
Mme Arcand ne compte plus les histoires à succès. « Un de nos employés a réussi à économiser suffisamment de sous pour offrir une bague de fiançailles à sa copine. Un autre suit présentement des cours de conduite pour obtenir son permis, ce qu'il pensait impossible avant d'arriver chez nous », raconte-t-elle.
La clef de la réussite de Groupe Convex, c'est son capital humain, croit fermement Mme Arcand. « On met le focus non pas sur les limitations de nos employés, mais sur leur contribution et sur leurs compétences. On oublie le handicap. J'ai d'ailleurs une de mes employés qui m'a dit: "J'aime ça travailler ici, car je sens qu'on a besoin de moi." J'en ai encore la chair de poule quand j'y pense », confie-t-elle.
Le modèle d'affaires du Groupe Convex fonctionne et a fait ses preuves. L'entreprise sociale génère un chiffre d'affaires de près de deux millions de dollars. L'entreprise à but non lucratif, redistribue en salaire une somme qui frôle également les deux millions dans la région de Prescott-Russell.
« Nous avons également voulu développer un créneau d'entreprises qui n'existait pas dans la région de Prescott-Russell, pour ne pas faire compétition et nuire aux entreprises locales. Nous avons trouvé notre propre niche pour contribuer à l'économie de la région. Une proportion de 89 % de nos approvisionnements provient de l'Est ontarien. L'impact économique et social pour la région est énorme », explique Mme Arcand.
Plusieurs universités se sont intéressées au modèle d'affaires de Groupe Convex et Caroline Arcand est fréquemment invitée à partager son plan d'entreprise aux quatre coins du globe.
Persévérer et s'investir
Le Groupe Convex a connu des débuts modestes, mais la persévérance de Caroline Arcand et son équipe a porté ses fruits. Mme Arcand se souvient encore d'une année où La Menuiserie de Casselman, l'une des entreprises sous Convex, n'avait vendu que huit balançoires, qui sont pourtant les produits vedettes de la boîte.
« Nous sommes partis de rien. Nous sommes partis de loin. Ça prenait des gens qui y croyaient et qui voyaient plus loin que simplement générer des revenus d'opérations », partage Mme Arcand.
Mme Arcand dégage l'ambition et la passion, tout en restant  modeste. « Je suis parfois entêtée, et fonceuse. Je suis passionnée de ce que je fais de mes journées et même mes soirées. »
La directrice générale de Groupe Convex est d'ailleurs en train de compléter une maîtrise en développement économique communautaire, une décision qu'elle a prise il y a quelques années.
Groupe Convex Prescott et Russell chapeaute notamment le centre de tri Recycle Action de Hawkesbury, l'entreprise Antique Hawkesbury, le Café Bistro et l'entreprise agricole The Harvesters/Les Glaneurs.