La ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée

Vallée sur Guertin : «le projet de loi est adopté, maintenant il va aller de l'avant»

La ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, assure qu'un travail « rigoureux » a été fait par les parlementaires dans le dossier Guertin, mais elle évite de dire si le projet de loi privé 227 était à ses yeux la meilleure avenue pour doter Gatineau d'un nouvel aréna.
Mme Vallée, qui participait à titre de ministre de la Justice à l'étude article par article du projet de loi 113 portant sur des modifications au Code civil lorsque le projet de loi privé 227 a été étudié devant la Commission d'aménagement du territoire, a indiqué lundi avoir pu « prendre connaissance des échanges » qui y ont eu lieu.
« Je pense qu'il y a eu de bonnes discussions, il y a eu une bonne réflexion et puis là, le projet de loi est adopté, donc le dossier suit son cours, a-t-elle commenté en marge d'une conférence de presse tenue à Chelsea. [...] Il y a un travail qui se fait comme dans tous les projets de loi, un travail rigoureux, un travail d'étude [pour] s'assurer que les projets sont conformes à l'ensemble des orientations mises de l'avant par le gouvernement, donc il n'y a rien de particulier dans ce projet de loi là, mais l'objectif, c'est toujours de mener à terme les dossiers, dans une certaine cohérence avec l'ensemble de la législation qui est présenté. »
Interrogée à savoir si le projet de loi privé 227 est à ses yeux « le bon projet », la ministre Vallée a simplement répondu que « le projet de loi est adopté, maintenant il va aller de l'avant ».
En mars dernier, Stéphanie Vallée avait qualifié le projet de partenariat entre la Ville de Gatineau et Vision multisports Outaouais pour la construction d'un aréna de 4000 sièges et de trois glaces communautaires de « beau projet ». « Mais dans la façon de faire les choses, ce n'est pas parce qu'on a un beau projet qu'on fait les choses n'importe comment, avait-elle ajouté. Il y a des règles à suivre et il y aura des démarches pour la suite des choses. » Elle avait aussi souligné que « les processus d'appel d'offres sont en place pour une raison ».
Le projet de loi privé 227 a été adopté la semaine dernière à l'Assemblée nationale. Il comporte un amendement au libellé initial, afin que le processus soit soumis à l'ouverture d'un registre, ce qui se fera la semaine prochaine. Si quelque 14 300 Gatinois y apposent leur signature, un référendum devra être tenu.