Une visite calculée des Hells en Outaouais

Des membres en règle des Hells Angels de l'Ontario et de l'ouest du pays se sont montrés sur le territoire de Gatineau, cette fin de semaine.
Le 104,7 FM a révélé lundi que des motards appartenant au groupe criminalisé s'étaient présentés au bar de danseuses nues Le Pigale, dans le secteur Gatineau.
Des membres de l'Ontario et de la Saskatchewan ont entre autres été aperçus, dans l'établissement du boulevard Gréber, dans la nuit de vendredi à samedi.
Leur démonstration n'aurait pas fait place à d'incident majeur, mais «cela annonce possiblement un printemps chaud», entrevoit l'ex-agent infiltrateur spécialisé dans le crime organisé, Éric Nadeau. «Ils ne donnent pas de coup d'épée dans l'eau.»
Cette visite des Hells Angels de l'Ontario et de l'Ouest démontre que Gatineau et l'Outaouais représentent une manne. «Il est possible que leurs sympathisants se soient plaints que des gangs de rue aient monopolisé l'attention, explique-t-il. Ça peut aussi être des plaintes de plusieurs tenanciers de bar sur des gens indésirables dans leurs établissements.»
Cette opération qualifiée de «relation publique» par M. Nadeau pourrait se répéter d'ici l'été, en Outaouais. «Nous les avons vus en 2007, 2012 et 2013. Ils savent ce qu'ils font. Ce n'est pas un hasard s'ils se présentent dans la région», poursuit l'ex-agent.
Le Service de police de la Ville de Gatineau dit avoir fait des vérifications de routine, cette fin de semaine. Elle ne rapporte pas d'arrestation ni d'incident majeur.