Une saison frustrante pour les Hawks

Frustrante! C'est le mot que répète l'entraîneur gérant des Hawks de Hawkesbury Shawn Anderson lorsqu'on lui demande de qualifier la saison que connaît son équipe dans la Ligue centrale de hockey junior A du Canada.
Les Hawks ont subi deux autres défaites en fin de semaine dernière. Ils se sont inclinés 9-2 devant les Canadiens de Carleton-Place et 4-2 devant les Braves de Brockville. Des résultats à la fois décevants et frustrants, surtout lorsqu'on considère que l'équipe avait remporté une brillante victoire de 2-1 sur les puissants Canadiens dans leur château-fort la semaine précédente!
Les Hawks se retrouvent toujours au dernier rang du circuit avec une piètre fiche de 12 victoires et de 28 points au classement en 42 parties jouées.
« C'est une saison des plus frustrantes, déclare Anderson. L'équipe n'a jamais vraiment été capable de se mettre en marche et d'obtenir le succès que nous espérions obtenir cette année. Depuis le début de la saison, une déception n'attend pas l'autre. »
Ce qui rend la situation encore plus frustrante, selon Anderson, c'est que l'organisation n'a pas ménagé les efforts pour que l'équipe obtienne finalement les succès escomptés.
« Notre personnel d'instructeurs a tout fait en son possible pour bien préparer, encadrer et supporter les joueurs. Pourtant, plusieurs d'entre eux continuent à faire à leur tête. Ce qui explique en grande partie pourquoi nous nous retrouvons où nous sommes présentement au classement », souligne l'entraîneur gérant.
Entre les mains des joueurs
À Hawkesbury, certains observateurs commencent à se questionner à savoir si les joueurs veulent vraiment jouer pour Anderson. Le principal intéressé en a eu vent et il n'hésite pas à aborder le sujet, bien avant même qu'on soulève la question.
« Il s'agit d'un des commentaires les plus ignorants qu'il m'a été donné d'entendre, déclare-t-il. Les joueurs jouent pour eux-mêmes et pour leurs coéquipiers. Les instructeurs ne sont là que pour établir les systèmes de jeux, les plans de match et leur rappeler les principes de base du hockey. Quatre-vingt-quinze pour cent du temps, ce sont les joueurs qui déterminent le sort de l'équipe.
« Avez-vous déjà entendu un instructeur déclarer que c'est à cause de lui que son équipe a remporté un championnat? Jamais! L'instructeur dira plutôt que les joueurs ont bien adopté le système de jeu, qu'ils ont suivi le plan de match et qu'ils ont bien fait leur boulot. Si c'est vrai lorsque l'équipe gagne, c'est vrai aussi lorsqu'elle perd. Nos joueurs ne font pas leur job match après match », souligne Anderson.
Encore de l'espoir
Les Hawks ne sont pas encore éliminés de la course à une place dans les séries éliminatoires. Mais avec un retard de 15 points sur la huitième place et seulement 19 parties à disputer d'ici la fin des hostilités régulières, le temps commence à presser.
« Mathématiquement, nous avons encore une chance de nous tailler une place dans les séries et j'espère que les joueurs travailleront fort pour y arriver », de conclure Anderson.
Les Hawks reprendront le collier dès vendredi soir alors qu'ils affronteront les Stallions de Kanata au Complexe sportif Robert-Hartley.