Michelle Treacy a eu la chance de monter sur scène et de chanter avec Lady Gaga, mercredi à Montréal.

Une Ottavienne partage le micro avec Lady Gaga

Intimidant, chanter Born This Way en duo avec Lady Gaga devant quelque 14 000 personnes au Centre Bell de Montréal ? « Pas du tout ! Je dirais plutôt que c'était totalement libérateur. Je ne me suis jamais sentie aussi bien et ç'a confirmé que c'est ça que je veux faire moi aussi ! » clame Michelle Treacy, jointe chez ses parents, au lendemain d'une prestation qui l'a littéralement propulsée sous les feux de la rampe.
Après avoir partagé le micro avec son idole la veille, l'Ottavienne de 17 ans a accordé des entrevues à la chaîne, hier.
« Et ça continue (aujourd'hui) ! C'est complètement surréel ! » lance celle qui se pince à répétition depuis mercredi soir. « Je n'arrive toujours pas à croire tout ce qui m'arrive ! »
L'adolescente rêvait depuis longtemps de monter sur scène avec Lady Gaga. Non seulement l'a-t-elle vu en spectacle 11 fois depuis 2009, mais Michelle Treacy lui a aussi parlé à quelques reprises déjà, incluant à New York, en avril dernier. La jeune auteure, compositrice et interprète d'Ottawa l'avait alors rencontrée à la fin de sa propre prestation au club The Bitter End, là-même où la diva a fait ses débuts. Elle lui a également parlé à son arrivée au Centre Bell, mercredi, dans l'espoir de la convaincre de lui donner la chance de chanter avec elle à Montréal, ou encore à Ottawa, demain.
« Elle me l'avait promis, et elle a tenu promesse. De toutes ses pièces, c'était Born This Way que je souhaitais avoir la chance de faire avec elle, raconte l'adolescente. À cause de son message de tolérance, elle revêt une signification importante pour moi, entre autres parce que mon frère est gai et qu'un de mes amis s'est suicidé à force d'être intimidé à cause de son homosexualité... »
Juste avant d'entamer Born This Way, Lady Gaga avait par ailleurs permis à Michelle Treacy d'interpréter quelques lignes d'une de ses chansons à elle, intitulée Gold Boy. Deux titres que l'Ottavienne s'apprêtait à aller enregistrer en studio, hier soir, pour les ajouter sur son premier album à paraître.
Dans ces conditions - et alors qu'elle raconte avoir été « franchement chanceuse » de s'être retrouvée aussi près de la scène alors que son frère et elle n'avaient que des billets d'admission générale pour le spectacle de mercredi au Centre Bell -, pourrait-on croire à un beau coup de promotion ?
« Il n'y avait absolument rien de prévu dans tout ça ! C'était seulement dû pour arriver, étant donné que j'ai travaillé très fort pour ça ! » se défend avec vigueur celle qui chante depuis plus de 10 ans devant public, et a récemment passé du temps à Nashville, entre autres, pour y peaufiner les titres de son disque.
En attendant la sortie de son premier extrait plus tard cet été, Michelle Treacy sera évidemment au Bluesfest, samedi, pour y revoir Lady Gaga. Si elle n'est pas encore certaine de porter la fameuse casquette à paillettes grâce à laquelle son idole l'a reconnue dans la foule mercredi, elle sait une chose : « Je n'ai pas l'intention de remonter sur scène ce soir-là. Qui sait ? Quelqu'un d'autre vivra peut-être ce que je viens de vivre. »