Dominique Hudson travaille présentement sur un nouveau disque, Danza 2, qui doit sortir le 26 mai prochain.

Une musique aux rythmes cubains

Avec Danza, Dominique Hudson s'est donné comme mission de mettre des rythmes et du soleil (cubains !) dans la vie des gens. Il le fait en revisitant des airs connus, de Quand je vois tes yeux à Comme d'habitude, mais aussi en présentant ses propres chansons (Danza, J'te veux encore). Dans cet esprit, l'auteur, compositeur et interprète promet « de faire lever le party » dans la salle Odyssée de la Maison de la culture de Gatineau, demain.
« En fait, le spectacle équivaut à une soirée d'été à l'intérieur. Je convie les gens à une ambiance de vacances que je compare à aller prendre un verre après le souper dans un tout-inclus ! » lance Dominique Hudson, un large sourire aux lèvres.
Pour camper l'atmosphère, il sera entouré de cinq musiciens d'origine cubaine, grâce auxquels samba et merengue seront notamment à l'honneur. Et si certains titres seront livrés en formule acoustique, d'autres deviendront le prétexte idéal pour inscrire des leçons de danse au programme de la soirée, prévient le chanteur.
Deuxième disque en chantier
Porté par le succès de Danza, vendu à 12 000 exemplaires depuis sa sortie il y a un peu plus d'un an, Dominique Hudson se prépare à retourner en studio afin d'enregistrer un nouvel album s'inscrivant dans la foulée.
« Nous ne sommes pas allés au bout du projet. Je sais qu'on peut pousser plus loin ce mariage entre pop en français et rythmes latins », fait valoir le principal intéressé.
Ce dernier a d'ailleurs séjourné à Cuba, en début d'année, afin de s'immerger dans la musique latine.
« Je me suis rendu à La Havane pour m'imprégner de ce que les musiciens font, là-bas, parce que je veux que les touches latines dans ce que je fais, moi, soient le plus authentiques possible. Je veux aussi inclure des beats de reggaeton, avec un DJ en studio puis sur scène, pour donner une saveur actuelle à tout ça », ajoute-t-il.
Des titres tels Pour un flirt ou Comme d'habitude, qu'il revisite déjà lors de ses spectacles, seront donc gravés sur Danza 2. Mais l'album, dont la sortie est prévue pour le 26 mai, se composera majoritairement de matériel original, tient-il à préciser. Dans cet esprit, le premier simple, qu'il doit justement enregistrer cette semaine, devrait être une pièce originale.
« Mes reprises de Ta femme et Quand je vois tes yeux ont mis la table, pour moi, je le sais. Mais Danza et J'te veux encore, deux des pièces inédites sur le premier album, ont également réussi à se tailler une belle place dans les palmarès des radios. Je prends ça comme une belle tape dans le dos. »
Cela dit, il aimera toujours livrer les chansons des autres.
« J'ai fait 10 ans de discomobile avec mon père et grandi avec La Compagnie créole et L'Incendie à Rio (de Sacha Distel). Ç'a été mon école. Chanter les autres, c'est donc un aspect du métier dont je ne pourrais pas me passer ! » rappelle fièrement le trentenaire, qui a également travaillé sur des bateaux de croisière, dans les Caraïbes, à 25 ans.
POUR Y ALLER: 
Où ? Maison de la culture de Gatineau
Quand ? Le 12 février, 20 h
Renseignements ? 819-243-2525, salleodyssee.ca