L'explosion s'est produite à bord d'un train de la ligne District, à Londres.

Une explosion terroriste dans le métro de Londres a fait 22 blessés

Au moins 22 personnes ont été blessées vendredi par l'explosion d'une bombe artisanale dans le métro de Londres, en pleine heure de pointe matinale.
La police a dit que les blessés ont essentiellement subi des brûlures.
La bombe aurait été cachée dans une chaudière placée à l'intérieur d'un sac à isolation thermique. L'explosion s'est produite à bord d'un train de la ligne District.
La police londonienne a évoqué un «incident terroriste» et la première ministre Theresa May rencontrera le comité d'urgence de son gouvernement sous peu.
L'enquête a été confiée à l'unité antiterrorisme de la police, avec l'aide de MI5, l'agence britannique du renseignement intérieur.
La police examine les images captées par des caméras de surveillance pour tenter d'identifier l'auteur de l'attentat. Le président américain Donald Trump a laissé entendre, sur Twitter, que le responsable est connu de Scotland Yard. La force policière a refusé de commenter.
Des images diffusées par la télévision britannique montrent une chaudière de plastique blanche à l'intérieur d'un sac au revêtement métallique. On peut également apercevoir des flammes et des fils électriques.
De multiples ambulances ont été dépêchées vers la station Parsons Green. Dix-huit personnes ont été hospitalisées, mais aucune n'a subi de blessures graves. Quatre autres personnes se sont présentées à l'hôpital par leurs propres moyens.
Le carnage aurait toutefois pu être pire, puisque la bombe semble avoir mal fonctionné. Les médias britanniques rapportent aussi qu'elle était munie d'une minuterie, et on ne sait pas si elle devait exploser à ce moment et à cet endroit, dans un quartier huppé et tranquille, loin des grands attraits touristiques de la métropole.
La police a demandé à la population d'éviter ce secteur du sud-ouest de Londres.
Un témoin a raconté avoir vu une explosion de lumière, puis senti une odeur chimique âcre. Un autre témoin a dit que plusieurs personnes ont été blessées quand les passagers à bord du train bondé ont paniqué et qu'une bousculade a éclaté. Plusieurs écoliers auraient été projetés au sol.
La tension est forte à Londres, la capitale britannique ayant été frappée par quelques actes terroristes au cours de la dernière année.
Depuis le début de l'année, au Royaume-Uni
19 juin 2017: un homme fonce dans la foule rassemblée devant une mosquée de Londres, faisant un mort.
3 juin 2017: trois islamistes foncent dans la foule sur le pont de Londres avant d'attaquer les passants au couteau. L'incident fait huit morts et des dizaines de blessés.
22 mai 2017: un kamikaze fait 22 morts et des dizaines de blessés à la sortie d'un concert à Manchester, au Royaume-Uni.
22 mars 2017: un homme fonce dans la foule sur le pont de Westminster, faisant quatre morts. Un policier est ensuite poignardé à mort.