Une explosion souffle trois bâtiments à Ottawa

L'explosion qui a soufflé trois bâtiments apparemment inoccupés, jeudi soir, dans le sud d'Ottawa, pourrait être d'origine criminelle.
Le brasier a éclaté au 1934, chemin Stagecoach, dans le secteur rural de la ville. Une grange, une maison et ce qui semblait être un garage ont été détruits.
«Les circonstances entourant l'explosion sont maintenant étudiées par la police d'Ottawa», a résumé le porte-parole du Service des incendies d'Ottawa, Marc Messier.
Sur Twitter, plusieurs internautes ont dit avoir ressenti une secousse vers 20h30. L'explosion était si forte qu'elle a été ressentie à plusieurs kilomètres du lieu du sinistre. Les pompiers de la caserne de Greely, à environ trois kilomètres à vol d'oiseau, ont aussi senti les secousses de l'explosion. Ceux-ci ont aussitôt pris le chemin de l'incendie.
Les sapeurs ont découvert des débris à plusieurs mètres du lieu de la déflagration, dont des blocs de ciment.
La violence de l'incendie était toujours perceptible plus de 12 heures plus tard. «Il y a encore des points chauds à contrôler», a rajouté M. Messier, hier.
Les autorités ont remarqué la présence de barils de 45 gallons pouvant contenir de la colle, des matériaux de construction, et de l'équipement de soudure. Une structure de métal tenait toujours, mais les dommages - évalués à 500000 $ - pourraient forcer les propriétaires à tout jeter au sol.
Selon M. Messier, la propriété venait d'être vendue. «Il semble que le nouveau propriétaire avait entamé des rénovations.»
L'équipe HAZMAT, spécialisée en manipulation de matières potentiellement dangereuses, a recueilli des échantillons sur le terrain, afin de savoir ce qui a pu provoquer un tel incendie.
Ailleurs à Ottawa
Les pompiers d'Ottawa ont combattu un autre incendie, vendredi, vers 11 h.
Plusieurs voisins du 6045, Place Piedmont, ont appelé au 9-1-1 après avoir aperçu des flammes et de la fumée qui émanaient de l'avant de la maison unifamiliale. Le brasier aurait pris naissance dans le garage.
Personne ne se trouvait dans la résidence au moment du brasier.
Une famille de deux adultes et un enfant devront trouver un toit temporaire.
La cause de l'incendie demeurait toujours inconnue vendredi soir.