Le président-directeur général de la société d'État fait partie d'une longue liste de 49 nominations que le gouvernement Harper a faites au sein de l'appareil fédéral peu avant le déclenchement des élections.

Une campagne de 150000$ pour retracer d'ex-employés

Postes Canada dépensera 150000$ pour une campagne publicitaire, cet automne, afin de retracer les anciens employés et les familles des employés décédés ayant droit à un paiement d'équité salariale lié à un jugement rendu par la Cour suprême en novembre 2011.
La société d'État s'était engagée en ce sens, en vertu d'un protocole d'entente signé avec l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC). Des annonces paraîtront cet automne dans un quotidien national, un quotidien francophone et un quotidien d'Ottawa.
Depuis la décision de la Cour suprême, Postes Canada a mis en place une équipe chargée d'examiner des milliers de dossiers afin de faire des paiements aux employés admissibles.
La campagne publicitaire vise à compléter cette liste de plusieurs milliers d'anciens employés, dont certains n'ont toujours pas été retracés.
Postes Canada n'a pas voulu donner d'autres nouveaux détails sur l'avancement du dossier et il a été impossible de savoir à quelle date la campagne publicitaire sera lancée.
La Société canadienne des postes n'a pas donné de détails sur l'échéancier lié au versement des paiements, ni sur l'enveloppe totale qu'elle devra verser, avec les intérêts. La somme de 250 millions$ a toutefois déjà été avancée par le syndicat, à la suite de la décision de la Cour suprême.
Une prévision optimiste
Au départ, Postes Canada prévoyait terminer les paiements d'équité salariale d'ici décembre, mais il s'agissait d'une prévision optimiste, puisque les paiements devraient se prolonger au cours de l'année 2015, selon les informations recueillies auprès de l'AFPC.
Les personnes admissibles à un paiement sont les employés actuels et les anciens employés de Postes Canada représentés par l'AFPC, comptant des périodes de service pendant lesquelles ils ont occupé un poste d'attache ou intérimaire assorti du code de classification CR2, CR3, CR4 ou CR5, entre le 24 août 1982 et le 2 juin 2002.
Environ 2600 employés actifs dont l'admissibilité a été établie avaient reçu un paiement au début de cette année. Le versement de paiements aux personnes à la retraite avait débuté à la fin janvier.