Un voleur condamné à «146 ans» de prison

Une sentence inhabituelle a été imposée la semaine dernière à un braqueur notoire qui sévissait à la grandeur du Québec la semaine dernière, à Gatineau. Le juge Réal Lapointe a condamné le récidiviste Pierre Trudel, âgé de 53 ans, à purger une peine d'emprisonnement de 146 années.
Ce siècle et demi demeure toutefois théorique puisque sa peine réelle, composée de sentences concurrentes, est de 18 ans.
« Savez-vous, Monsieur, la durée totale des incarcérations ? Une chance qu'elles sont purgées l'une par dessus l'autre, parce que vous êtes rendu à 146 ans... plus 15 jours », a précisé le juge Lapointe.
Le détenu est connu des milieux carcéraux, policiers et judiciaires depuis belle lurette. Sa plus récente frasque - et sa dernière - remonte au vol qualifié perpétré à la Caisse populaire de la Basse-Lièvre, dans le secteur Buckingham, le 3 janvier 2013. Deux suspects sont toujours au large dans cette affaire.
Pierre Trudel, le seul membre du trio arrêté, a été reconnu par les autorités grâce à des images de caméras de surveillance provenant d'autres institutions et commerces où il a sévi.
Délinquant à contrôler
La Couronne veut le faire reconnaître à titre de délinquant à contrôler pour une période de dix ans, une fois sa période de détention terminée. La défense cherche à réduire cette période à cinq ans.
Les requêtes seront entendues en avril prochain.
On lui reproche entre autres des vols à main armée à Crabtree, près de Joliette, ainsi qu'à Deux-Montagnes. Le prévenu a menacé les employés en brandissant une canette de gaz poivre. Trudel a avoué s'en être pris physiquement à des employées d'institutions bancaires pendant ses crimes.
Pierre Trudel a plaidé coupable à de nombreuses accusations : six vols qualifiés en juin dernier, ainsi que deux accusations d'utilisation d'une arme pendant une infraction, Une petite quantité de drogue a été retrouvée sur le suspect lors de son arrestation. Si toutes les peines avaient été prononcées de façon consécutives, il aurait écopé de la fameuse peine de 146 ans.