Un accident entre un train de VIA Rail et un autobus d'OC Transpo a fait cinq morts.

Un train sans caméra, un autobus sans boîte noire

L'autobus d'OC Transpo déchiqueté par un train de VIA Rail, mercredi à Ottawa, n'est pas équipé d'une «boîte noire», ce qui rend encore plus difficile l'enquête du Bureau de la sécurité des transports.
Ce constat des responsables du Bureau de la sécurité des transports (BST) dépêchés sur le terrain confirme à quel point l'enquête sera ardue et complexe, d'autant plus que le train de VIA Rail impliqué dans cet accident qui a fait six morts n'est pas équipé d'une caméra à l'avant de la cabine de pilotage. La majorité des trains de VIA Rail en sont pourtant équipés, a mentionné hier le directeur intérimaire du BST, Robert Johnston.
L'installation de caméras sur les locomotives est faite à la discrétion de l'industrie; aucune loi fédérale ou provinciale ne l'y oblige. VIA Rail a entrepris volontairement d'installer des caméras sur ses véhicules en 2012.
Le directeur intérimaire du BST a par ailleurs confirmé que l'autobus à deux étages impliqué dans l'accident de mercredi ne contient pas de boîte noire similaire à celles qu'on peut trouver sur les trains.
Les données pouvant expliquer la trajectoire de l'autobus devront être compilées autrement, selon le BST. L'organisme doit donc plus que jamais se fier aux témoignages des passagers de l'autobus et du train.
«On ne peut émettre d'hypothèses trop rapidement, a dit M. Johnston. Mais nous savons que c'est l'autobus qui a frappé le train. Nous ne savons toujours pas pourquoi.» L'enquête sur le terrain se poursuit.
Le service ferroviaire entre Ottawa et Toronto devrait être rétabli au plus tard ce matin.