froid itinerant PATRICK WOODBURY, LeDroit sdf pauvrete sans logement pauvre itinerance exclusion

Un toit pour tous?

CHRONIQUE - COLLABORATION SPÉCIALE / Les municipalités de l'Ontario n'ont pas beaucoup d'outils à leur disposition pour construire du logement abordable. Mais les choses pourraient bientôt changer. La province songe à donner aux villes le pouvoir d'exiger des promoteurs immobiliers qu'ils incluent des unités de logement à prix modique dans leurs projets.
Ce n'est pas rien.
Sur papier, ce concept de « zonage inclusif » pourrait donner à une ville comme Ottawa le pouvoir d'ériger aux frais de l'entreprise privée quelques centaines d'unités de logement abordable par année. Il serait ainsi possible de revitaliser des quartiers au grand complet sans chasser leurs résidents moins nantis.
Aux États-Unis, où des politiques de « zonage inclusif » existent depuis le début des années 1970, il s'est construit environ 150 000 unités de logement abordable au cours de la dernière décennie.
L'auteur est producteur et premier rédacteur d'#ONfr. Retrouvez son équipe sur le web au tfo.org/onfr et sur les ondes de TFO les jeudis à 20h50.