Le CITO estime que la compagnie Brew Donkey enfreint les lois provinciales en offrant un service de tournée brassicole sans une licence d'«agence de voyages». Sur la photo: des produits de la microbrasserie Beau's, de Vankleek Hill.

Un sursis pour Brew Donkey

Une entreprise forcée d'offrir gratuitement ses tournées de microbrasseries de la région d'Ottawa peut reprendre ses activités en attendant une entente avec le régulateur des voyages en Ontario.
Le mois dernier, Brew Donkey avait dû cesser de demander 85$ par tête pour son service.
Selon le Conseil de l'industrie du tourisme de l'Ontario (CITO), la compagnie de Bradley Campeau enfreignait les lois provinciales avec son service. À leur avis, il devait obtenir une licence «d'agence de voyages» auprès de l'organisme pour transporter sa clientèle d'un arrêt à l'autre.
M. Campeau croyait que son entreprise pouvait jouir de l'une des exemptions de la Loi sur les agences de voyages ontariennes et ainsi éviter de payer quelque 20000$ pour une licence.
Lundi, l'homme d'affaires a rencontré le président et directeur général du CITO, Richard Smart, afin de trouver une solution à l'imbroglio. Les deux clans n'ont pu trouver une solution pour permettre à Brew Donkey de se conformer aux règles établies. D'autres pourparlers doivent avoir lieu.
En attendant, Brew Donkey peut exploiter son commerce comme il le faisait depuis octobre 2013.