Jean-Marc Couture débarque à Gatineau avec ses guitares électriques... et aussi une acoustique, pour se garder quelques moments plus intimes.

Un show rock aux teintes de blues

Un chanteur, ses guitares et son rock aux accents bluesés. Le plus récent gagnant de Star Académie, Jean-Marc Couture, a bien l'intention de faire vibrer les murs de la salle Odyssée, demain soir. Avec chacune des pièces de son premier et unique album, Si tel est ton désir, bien sûr, «mais aussi plusieurs covers», prévient celui qui se pointera à Gatineau avec deux guitares électriques.
Par le biais de ces reprises, l'interprète et musicien de 23 ans se permet de revisiter l'époque où il chantait dans les bars. Et s'il puisera là des pièces de John Mayer - «que j'ai toujours beaucoup aimé» - il ratissera aussi très large: «D'Elvis à Daft Punk!», lance-t-il gaiement, à l'autre bout du fil.
Avec une quarantaine de représentations derrière lui, Jean-Marc Couture soutient «adorer être sur la route» avec sa bande de quatre musiciens (incluant Jeff Smallwood à la basse).
«C'est une réalité parallèle à la vie quotidienne, le monde de tournée, fait-il valoir. Quand je me présente devant les gens, je suis conscient qu'ils sont là pour m'entendre, et ça me fait sortir de moi-même de vivre de tels moments. C'est une énergie qui me colle au corps!»
Certes, l'Acadien a vécu l'effervescence d'une tournée à grand déploiement avec les 13 autres académiciens. Mais dans le cadre de l'actuelle série de spectacles, il ne partage plus l'affiche.
«Au début, ça faisait un peu drôle de ne plus être entouré de tous les autres... En même temps, on rêvait tous de repartir sur la route avec notre propre show, reconnaît Jean-Marc Couture. Là, on est juste notre petite gang, mais je te dirais qu'on n'est pas nécessairement plus tranquilles qu'à 14!»
Les teintes de blues de sa voix se brancheront sur une énergie résolument rock, demain soir. Tout comme les éclairages. Autrement, la scène de la Maison de la culture de Gatineau sera plutôt dépouillée, afin de permettre aux cinq complices musiciens de prendre toute la place.
En cours de route, le chanteur promet quelques «moments plus tendres, voire intimes», lui qui apportera aussi dans ses bagages sa guitare acoustique.
Par ailleurs, s'il n'est pas encore question d'un prochain album, l'auteur, compositeur et interprète ne cache pas être déjà en train de composer quelques titres, seul, dans son sous-sol.
«Quelques collaborateurs m'ont déjà aussi approché, mais je sais que sur le deuxième disque, je vais vouloir des chansons venant de moi. Un peu dans l'esprit de mon album fétiche, Lie To Me de Johnny Lang. En tout cas, je travaille fort pour ça!»
POUR Y ALLER :
OÙ ? Maison de la culture de Gatineau
QUAND ? Le 19 février, 20 h
RENSEIGNEMENTS ? 819-243-2525, salleodyssee.ca
vlessard@ledroit.com