Dawn McEwen (à droite), d'Ottawa, participera aux Jeux olympiques pour une première fois avec la skip Jennifer Jones (au centre).

Un quatuor de curling décoré au style sobre

Elle fait partie du quatuor féminin le plus décoré de la dernière décennie au pays. C'est la jolie rousse qui joue à la position de première sous les ordres de la capitaine Jennifer Jones.
Faites la connaissance de Dawn McEwen, d'Ottawa, qui participera aux Jeux olympiques pour une première fois à l'âge de 33 ans. Elle a gagné les championnats canadiens à trois reprises de 2008 à 2010, mettant la main sur l'or puis sur le bronze aux Mondiaux durant cette séquence.
À Sotchi, ses coéquipières Jones, Jill Officer, Kaitlyn Lawes et elle feront partie des favorites. Mais «le peloton est tellement relevé», avertit McEwen.
Il y a une chose qu'il faut déjà oublier dans le cas de la formation canadienne. Elle n'imitera pas le quatuor masculin de la Norvège en portant des uniformes à carreaux. «Non non. Nous allons pour ce look sobre», mentionne-t-elle en montrant ses pantalons noirs et son chandail rouge portant l'inscription de l'équipe olympique canadienne 2014.
La diplômée en communication de l'Université d'Ottawa a effectué une visite éclair dans la capitale, mercredi dernier, avant son départ vers la Suisse en vue d'un camp d'entraînement. Ce fut une journée assez folle pour son équipe.
Quand ce n'étaient pas une série d'entrevues, il y avait une séance d'entraînement, une participation à une soirée-bénéfice et une visite chez le premier ministre Harper.
«J'ai hâte de partir. J'ai hâte que ça commence», mentionne McEwen, qui portait auparavant le nom de famille Askin. Elle habite Winnipeg depuis maintenant sept ans.
L'amour l'a amenée dans la capitale du Manitoba, province natale de son conjoint. Elle avait rencontré Mike McEwen lors d'un championnat junior à Ottawa à la fin des années 1990.
Ce dernier a tenté de se qualifier aussi en vue des Jeux, mais sa route a pris fin aux essais olympiques de décembre. «Mais il sera à Sotchi pour m'encourager, tout comme ma famille», souligne son épouse.