Plus d'un million d'applications sont offertes dans la boutique pour les appareils comme le iPhone, le iPad et le iPod Touch.

Un programme de mentorat recherche des partenaires

Le réseau d'Ottawa pour l'éducation (ROPE) est à la recherche de partenaires pour poursuivre son programme de mentorat MaTecho.me, visant à permettre à de jeunes élèves de créer des applications mobiles.
L'organisme a fait le bilan de ses opérations hier matin, deux ans après le lancement du projet.
«Depuis deux ans et demi, le nombre d'écoles primaires et secondaires participant au programme est passé de 4 à 55. Plus de 14000 élèves de la région ont été touchés par cette initiative. De plus, 2000 élèves ont été parrainés par 29 mentors, représentant 20 entreprises de haute technologie. Nous sommes très fiers de l'impact du programme, a noté Kathy McKinlay, présidente et chef de direction du ROPE. Notre objectif pour la deuxième phase est d'exposer 29000 élèves aux bienfaits du programme d'ici 2017.»
MaTechno.me jumelle les idées des élèves de troisième année aux habiletés d'un élève de 10e année pour développer des applications mobiles. Pour en arriver à cette fin, ils misent sur le savoir-faire de mentors oeuvrant dans l'industrie de la technologie qui encadrent leur travail de conception.
Programme différent
«C'est vraiment incroyable ce qu'ils peuvent accomplir, témoigne David Beauchamp, le mentor attitré pour les élèves francophones du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE).
«C'est un programme vraiment différent et les élèves aiment travailler avec quelqu'un de l'industrie. L'objectif est de promouvoir la technologie comme choix de carrière.»
«Au niveau de notre conseil, on tente toujours de trouver des programmes novateurs pour faire vivre 'la nouvelle expérience d'apprentissage' chez nos élèves. Nous trouvons que cette initiative aide vraiment nos élèves à vivre une expérience authentique comme celle du monde du travail», enchaîne Bernard Roy, directeur de l'éducation au CECCE.
D'autres partenaires
Si le gouvernement fédéral a lancé le bal il y a deux ans grâce à une contribution de plus de 960000$, la suite du programme doit être assurée par d'autres partenaires. Jeudi, les entreprises Adobe Systems et IBM, des partenaires de première heure, ont réitéré leur appui au projet. IBM s'est engagé à verser 25000$ par an pour les trois prochaines années tandis qu'Adobe, fournira les logiciels officiels pour MaTechno.me. Les conseils scolaires débourseront aussi des fonds pour couvrir les coûts de l'enseignement et du transport associés au programme.
«Mais nous sommes toujours à la recherche d'autres partenaires», avise Mme McKinlay.