Les noms de domaine en .vin et .wine font l'objet depuis plus d'un an d'un bras de fer opposant l'Icann à plusieurs pays européens et aux vignerons qui craignent des tricheries.

Un prédateur sexuel accusé de nouveau

De nouvelles accusations sont portées contre un homme d'Ottawa qui aurait déjà tenté d'avoir des rapports sexuels avec deux enfants et leur mère.
Le 13 décembre dernier, Brendan David Clark a été arrêté une première fois par le Service de police d'Ottawa (SPO), après avoir tenté d'obtenir des rapports sexuels avec une femme adulte et ses deux jeunes enfants. La femme était en fait un agent de l'Unité des crimes informatiques et d'exploitation sexuelle d'enfants sur Internet du SPO. Sous le couvert de son personnage virtuel, la «femme» a accepté le rendez-vous avec l'homme, dans un hôtel d'Ottawa.
Clark a été arrêté dans un hôtel du centre-ville, ce même vendredi 13 décembre, où la rencontre avec la femme et ses enfants devait avoir lieu. Il a alors été accusé de possession de pornographie juvénile et d'avoir pris des arrangements pour perpétrer une infraction d'ordre sexuel sur un enfant.
Il a été libéré sous cautionnement le 17 décembre, avant de prendre la direction de Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard.
«Plusieurs autres victimes»
Le SPO craint que l'homme de 31 ans ait fait encore plus de victimes.
Mardi, Brendan David Clark a été accusé de nouveaux crimes reliés au leurre d'enfants.
«Nous avons identifié plusieurs autres victimes au cours de notre enquête», a confirmé le détective Michael Pelletier, du SPO.
Encore une fois, les forces de l'ordre ont mené leur enquête sur ses possibles activités en ligne. Les enquêteurs ont trouvé dans l'ordinateur du suspect des images de jeunes de 12 à 16 ans dans des positions explicites.
«Nous ne dirons pas où, exactement, ces victimes se trouvaient. Mais des gens dans la région (de la capitale), et qui sont familiers avec ce nom, pourraient le reconnaître.»
Selon les nouvelles accusations, il aurait leurré, à au moins trois reprises, une personne de moins de 18 ans.
Il est accusé d'autant de chefs de possession, de production et de distribution de matériel pornographique juvénile.
Toute personne détenant des renseignements sur cette affaire est priée de communiquer avec la police au 613-236-1222, poste 5660, ou avec Échec au crime au 613-233-8477 (TIPS), ou sans frais au 1-800-222- 8477.