Un officier de direction de la police de Gatineau sous enquête

Un officier de direction du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a été suspendu de ses fonctions, vendredi, après que ses patrons eurent appris qu'il était au centre d'une enquête criminelle à Trois-Rivières.
Le policier, dont l'identité n'a pas été dévoilée, fait face à des allégations de nature criminelle relativement à des faits qui se seraient produits à la fin du mois de novembre.
Pour le moment, le SPVG ne divulgue pas la nature des gestes reprochés. Selon ce que LeDroit a appris, il s'agirait d'une enquête reliée à un crime contre la propriété.
Le policier de Gatineau n'était pas en fonction lorsque les événements se sont produits.
C'est à la suite d'une plainte d'un citoyen, récemment, que le Service de la sécurité publique de Trois-Rivières a ouvert son enquête. En s'apercevant que le suspect principal était un agent de Gatineau, elle a communiqué avec la direction du SPVG. L'officier de direction n'a pas encore été interrogé par les enquêteurs de Trois-Rivières.
« Je ne peux pas élaborer sur les circonstances de l'enquête, mais on parle d'un crime mineur. Il reste encore beaucoup de faits à valider. On espère conclure l'enquête rapidement », a indiqué le capitaine Réjean Vivier, du Service de la sécurité publique de Trois-Rivières, qui pilote le dossier à la demande du ministère de la Sécurité publique du Québec.
De son côté, la Division des normes professionnelles et des affaires internes du SPVG a ouvert une enquête administrative. Le policier est suspendu de ses fonctions, même si « l'allégation criminelle n'a aucun lien direct avec le poste qu'il occupe », a rappelé le SPVG, par voie de communiqué.
« Toute allégation criminelle envers un policier ou un employé du service est prise très au sérieux et résulte en l'adoption de mesures visant à protéger l'intégrité des enquêtes criminelle et administrative en cours, a mentionné le chef de la police de Gatineau, Mario Harel. C'est pourquoi nous avons pris la décision de relever le policier de ses fonctions en attendant les conclusions des enquêtes. »
En vertu de la Loi sur la police, le dossier sera éventuellement transféré au Directeur des poursuites criminelles et pénales.
Aucune accusation n'a encore été portée contre le policier.