Alexandre Désilets sera sur la scène de la salle Odyssée, demain soir, en ouverture de la soirée Gatineau prend la scène.

Un nouvel élan pour Alexandre Désilets

Alexandre Désilets est déjà en préparation de son prochain spectacle, qu'il viendra présenter en mars, salle Jean-Despréz, dans la foulée du lancement de l'album Fancy Ghetto. Mais d'ici à ce que sa troisième galette atterrisse dans les bacs des disquaires, le 11 février prochain, l'auteur-compositeur-interprète profitera de son passage dans sa ville natale pour fouler les planches de la salle Odyssée, en ouverture de la soirée Gatineau prend la scène, demain soir.
Ce sera pour lui non pas l'occasion de «casser» son nouveau matériel pour la première fois sur scène, mais plutôt le moment «doux-amer» de clore une fois pour toutes sa précédente tournée, inspirée de La Garde (2010) et de son premier cédé, Escalader l'ivresse (2008).
«Pour moi, chaque nouveau projet équivaut à un chapitre, soutient Alexandre Désilets. Avec cet ultime spectacle, je vais donc renouer avec mon ancien matériel, par lequel j'ai pris plaisir à plonger dans une forte mélancolie, alors que pour ma part, au quotidien, je suis loin d'être quelqu'un de mélancolique.»
L'artiste ne cache pas qu'il y a «quelque chose d'étrange» à vibrer ainsi entre le rock planant acoustique de la tournée qui se conclura jeudi et la nouvelle énergie, plus dansante et proche de sa véritable nature, de Fancy Ghetto, dans laquelle il baigne depuis quelques mois. D'autant qu'il a également été partie prenante d'une tournée parallèle, avec Danse Lhasa Danse, un hommage autant chanté que dansé par un collectif d'interprètes en hommage à la regrettée Lhasa de Sela, au cours des dernières années.
Ce sera donc plus porté par la fébrilité de bientôt présenter son nouveau spectacle et là où il est rendu aujourd'hui que par la tristesse de tourner la page des premiers chapitres de sa carrière musicale qu'Alexandre Désilets se pointera devant le public, jeudi, accompagné de deux musiciens.
«Même si j'ai hâte de faire entendre Fancy Ghetto avec une formation complète, j'ai bien l'intention de savourer chaque minute du show de [jeudi soir], parce que j'aime l'intimité de la formule acoustique et a cappella que nous avions développée, et qui seyait bien aux pièces de mes deux premiers disques.»
Ensuite, ce sera au tour des trois lauréats de la 12e édition de Gatineau prend la scène de s'emparer de la salle Odyssée.
Alain Barbeau, Marie-Pier Michaud et le groupe Xception (formé de Maxime Renaud, Mike Ladouceur, Mathieu Gervais et Richard Groulx) auront chacun 20 minutes pour se faire valoir.
POUR Y ALLER :
OÙ? Maison de la culture de Gatineau
QUAND? Le 30 janvier, 20 h
RENSEIGNEMENTS? 819-243-2525; salleodyssee.ca