La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, rejette l'argument selon lequel la situation économique est trop fragile pour assumer une augmentation des contributions au RPC.

Un message en anglais envoyé par Wynne

«Hi, I'm Kathleen Wynne, leader of the Ontario liberal party.» (Bonjour, je suis Kathleen Wynne, chef du Parti libéral de l'Ontario.) Ce sont les premiers mots d'un appel enregistré uniquement en anglais reçu par les membres du Parti libéral de l'Ontario (PLO) dans les derniers jours de la part de leur chef, Kathleen Wynne, a appris LeDroit.
Dans ce message, la première ministre de l'Ontario tente de convaincre les partisans de renouveler leur carte de membre au cours de la prochaine année. Elle donne les coordonnées du bureau du PLO sur la rue St. Mary à Toronto et soutient qu'un formulaire arrivera par la poste au cours des prochaines semaines avant de conclure en souhaitant la bonne année à son interlocuteur.
«In 2013, I think we showed what we can achieve together. That doesn't mean we can sit back in 2014, affirme Mme Wynne. I need your help to show how our plan helps creating jobs and building a stronger Ontario. Please commit to our vision by renewing your membership in 2014.» (En 2013, nous avons montré ce que nous pouvons accomplir ensemble. Cela ne veut pas dire que nous devons nous asseoir sur nos lauriers en 2014. J'ai besoin de votre aide pour démontrer comment notre plan aide à créer des emplois et à construire une province plus forte. S'il vous plaît, adhérez à notre vision en renouvelant votre carte de membre du parti.)
Selon un membre francophone du PLO, il ne s'agirait pas de l'unique communication uniquement anglophone envoyée aux membres du parti au nom de Kathleen Wynne.
Erreur?
Jointe au téléphone dimanche, la ministre déléguée aux Affaires francophones, Madeleine Meilleur, a affirmé ne pas être au courant qu'une telle communication ait été envoyée aux membres du PLO. Elle soutient que la situation des nombreux foyers sans électricité à Toronto l'a tenue occupée à titre de ministre de la Sécurité communautaire.
«Je suis très surprise d'entendre ça, elle est fortement francophile, soutient Mme Meilleur. Il doit s'agir d'une erreur. Je suis persuadée que, si elle savait que ce message avait été envoyé seulement en anglais, elle ne serait pas contente.»
La prochaine candidate du PLO dans Ottawa-Orléans, Marie-France Lalonde, a également soutenu ne pas avoir été mise au courant lorsque contactée en fin d'après-midi hier. Elle s'est toutefois faite la porte-parole de la formation politique après avoir contacté des employés du bureau du parti à Toronto.
L'hypothèse de l'erreur formulée par Madeleine Meilleur est vraie, selon la version du PLO. Mme Lalonde affirme que le message devait être envoyé uniquement aux membres anglophones. Une version en français du message de Kathleen Wynne devait quant à elle être envoyée aux partisans francophones.
«Ça va être corrigé. C'est une erreur. On a toujours été avant-gardiste pour le français et fait preuve d'une vigilance pour que nos messages soient dans les deux langues officielles. Nous sommes désolés», conclut Mme Lalonde.