Le Gatinois Philippe Craig-St-Louis a surpassé toutes les attentes chez les Capitales de Québec. L'organisation lui a d'ailleurs attribué le titre de recrue de l'année.

Un été de rêve pour Craig-St-Louis à Québec

Le joueur d'utilité tant recherché par les Champions d'Ottawa tout l'été était dans leur cour au début de la saison.
Recrue de 22 ans, Philippe Craig-St-Louis a cependant été retranché au camp d'essai par le gérant Hal Lanier. Il a rapidement été récupéré par les Capitales de Québec qui pensaient l'utiliser comme « dépanneur » pendant leur premier voyage aux États-Unis au printemps, mais le Gatinois a saisi la balle au bond et forcé les Capitales à conserver ses services en permanence.
Les Capitales ont mis la main sur le championnat de la saison régulière de la Ligue Can-Am lundi. En même temps, l'équipe a honoré le Gatinois en lui décernant le titre de recrue de l'année. En boni, on lui a remis le prix du joueur le plus engagé dans sa communauté.
« Ça pourrait me faire un beau job d'été », avait-il dit avant de se lancer dans l'aventure des Champions, mais pendant que ceux-ci sont éliminés des séries, les Capitales vont amorcer la demi-finale de la Ligue Can-Am dans le comté de Sussex mercredi soir ! Il aura donc eu un job d'été de rêve à Québec.
Malgré nos nombreux efforts pour joindre Craig-St-Louis mardi, il n'a pas pu répondre aux questions du Droit.
Considéré comme un substitut qui pouvait jouer à presque toutes les positions à son année recrue, Craig-St-Louis n'a pas mis de temps à s'installer dans la formation régulière des Capitales. Ses 304 présences au bâton l'ont placé au cinquième rang de son équipe. Il a aussi pris le deuxième rang du club avec ses 41 buts sur balles.
Au bâton, le kid s'est très bien débrouillé avec une moyenne de ,283, la même que Danny Grauer, le joueur par excellence des Champions en 2017. L'ancien du Hull-Volant de Gatineau a frappé 86 coups sûrs, dont 21 de plus d'un but (incluant cinq circuits). Il a volé sept buts en 10 tentatives. Défensivement, il n'a commis que sept erreurs. Pour un joueur qui sortait directement de la Ligue de baseball junior élite du Québec, c'est très peu.
Dans la Vieille Capitale, le gérant Patrick Scalabrini était fier du joueur qu'il avait aidé à adhérer aux rangs collégiaux américains.
« Craig-St-Louis, on a un petit historique ensemble. C'est plus qu'une question de résultats dans son cas. Il nous a donné des performances fantastiques du début à la fin. Un gars aussi polyvalent, ça amène quelque chose d'immense pour une équipe ayant un alignement de 22 joueurs », a-t-il indiqué au Soleil lundi.
Caig-St-Louis a aussi été reconnu chez les Capitales pour sa présence, son attitude et son dévouement envers les partisans. Il a notamment participé à de nombreuses cliniques de baseball tout en se prêtant à de multiples activités promotionnelles.