Un espoir de basket dans l'eau chaude

Un basketteur d'Ottawa figurant parmi les espoirs de l'élite canadienne est dans l'eau chaude, après son arrestation pour délit de fuite ayant blessé une policière qui circulait à vélo, cette fin de semaine.
Celui que bien des dépisteurs considèrent comme l'un des meilleurs «ailiers forts» au pays a obtenu sa libération conditionnelle, dimanche.
Edward Ekiyor, 18 ans, est accusé de négligence criminelle causant des lésions et de délit de fuite avec lésions. Il doit revenir en cour dans deux semaines.
L'incident s'est produit au petit matin, samedi. La policière, qui n'était pas en devoir, circulait près de l'intersection de la promenade Leikin et de la voie Holitzner, à Ottawa, lorsqu'elle a été happée.
L'Unité des enquêtes sur les collisions du Service de police d'Ottawa poursuit son enquête. Elle a lancé un appel au public, cette fin de semaine, afin de préciser les circonstances de cet incident. L'auteur présumé a été rapidement interpellé.
Les blessures de la policière sont considérées comme graves, mais pas mortelles. M. Ekiyor a été souvent courtisé par les collèges américains. Il a décidé de poursuivre sa carrière et ses études au New Hampton High School, aux États-Unis.
Le jeune homme s'est engagé sous une caution de 3000$, selon les documents de la cour. Il pourra retourner à l'école, de l'autre côté de la frontière, lors de la rentrée scolaire. Il devra d'ailleurs résider en tout temps sur le campus et s'abstenir de consommer drogues et alcool.
À Ottawa, il devra résider au domicile parental.
Les documents judiciaires précisent que le jeune homme ne pourra pas conduire et devra observer un couvre-feu.
ldebacher@ledroit.com