Harley-David O'Reilly se prépare pour la Celtic Cup.

Un boxeur de Gatineau vise la ceinture en Irlande

Harley-David O'Reilly cherchera à ajouter une première ceinture internationale à sa collection qui comprend plusieurs titres provinciaux et nationaux. En prime, il tentera de réussir l'exploit au pays de ses ancêtres.
Le boxeur gatinois a pris l'avion vers l'Irlande, lundi, en vue de la Celtic Box Cup disputée dans la ville portuaire de Dungarvan. Il sera l'un des cinq participants chez les 81 kg.
Une catégorie dans laquelle il s'avère le champion canadien amateur. « Je veux gagner le tournoi... Je veux revenir avec la ceinture », a insisté le droitier âgé de 28 ans au bout du fil.
Ce dernier se trouvait à Montréal où il est déménagé en juillet. C'était une des conditions afin d'obtenir son financement de Sports Canada.
Le centre d'entraînement de l'équipe nationale se trouve dans la métropole québécoise. « Mettons que j'ai tout changé dans ma vie afin de venir ici », a souligné O'Reilly, qui adore ce nouveau chapitre de sa carrière.
« Je peux juste m'entraîner, vivre de ma passion. Je peux voyager et vivre de nouvelles expériences. Mettons que j'en profite pleinement. »
O'Reilly a livré quatre combats internationaux depuis son passage au sein de l'équipe canadienne.
En mai, il a défait le champion du monde junior en titre avant de s'incliner devant le même adversaire deux jours plus tard. Puis en juin, il est monté dans le ring au Honduras lors d'un tournoi de sélection en vue des championnats du monde, s'inclinant aux mains du champion mexicain.
Son dernier combat remonte au mois dernier. O'Reilly a vaincu un boxeur brésilien par décision unanime à Ottawa.
« Ça va super bien à l'entraînement. J'ai une bonne équipe de soutien qui aide à guérir les petits bobos », a-t-il raconté.
Dans le ring, le boxeur de l'Outaouais se sent déjà plus redoutable. « Les entraîneurs ont surtout travaillé sur mon jeu de pied et la contre-attaque. Auparavant, j'avais l'habitude de faire rater mon adversaire, mais je restais devant lui par la suite sans rien trop faire. »
Harley-David O'Reilly a hâte de voir les résultats de ces améliorations en combat. « En plus, j'ai toujours voulu visiter l'Irlande. Là, je vais pouvoir même y boxer. Peut-être que les gens vont se ranger derrière moi quand ils vont entendre mon nom de famille irlandais ! »