Un bourreau de ratons laveurs écope de 60 jours

Un homme d'Ottawa qui a utilisé des méthodes sadiques pour éliminer des ratons laveurs rôdant sur son terrain, l'été dernier, passera les 60 prochains jours en prison.
La sentence de Gregory Armstrong, 49 ans, est moins sévère que ce que demandait le ministère public. Le procureur de la Couronne, Julian Daller, demandait de 9 à 12 mois pour son crime.
«Étant donné la nature des événements, la sentence demandée était plus élevée», a expliqué Me Daller.
C'est que Gregory Armstrong n'a pas que tué des ratons laveurs. Il les a torturés. La mère raton a été littéralement transpercée d'une broche à rôtir, de la bouche jusqu'à l'arrière de la tête. Un de ses rejetons a été tué par de multiples coups de marteau.
Les inspecteurs de la Société protectrice des animaux (SPA) d'Ottawa ont témoigné d'une scène horrible, cet été. Les blessures infligées aux bêtes, jugées inutiles par le ministère public, sont à l'origine des accusations criminelles.