Donald Trump

Trump inquiet de l'état des relations avec la Russie

Le président américain Donald Trump a jugé jeudi «très dangereux» l'état des relations avec la Russie et en a rejeté la faute sur le Congrès, qui vient de durcir les sanctions économiques contre Moscou.
«Nos relations avec la Russie sont à un plus bas historique et très dangereux. Vous pouvez dire merci au Congrès, ces mêmes gens qui s'avèrent incapables de nous donner une couverture santé», a-t-il tweeté.
Donald Trump a promulgué mercredi de nouvelles sanctions adoptées à une majorité écrasante par les parlementaires américains pour punir Moscou notamment pour son ingérence dans l'élection présidentielle américaine et son rôle en Ukraine.
Mais le président s'en est aussitôt démarqué pour critiquer une loi «très imparfaite». Il est engagé, jusqu'ici sans succès, dans un bras de fer avec le Congrès, pourtant contrôlé par son propre camp républicain, pour revenir sur Obamacare, la réforme du système de santé adoptée sous l'administration démocrate précédente.
Washington n'avait pas caché ses réserves face à cette offensive du Congrès sur le front russe, susceptible de nuire à ses efforts pour réchauffer des relations très tendues avec Moscou malgré l'arrivée au pouvoir en janvier d'une administration américaine jugée a priori favorable au Kremlin.
Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson avait prévenu à plusieurs reprises, et encore mardi, que les relations entre les deux grandes puissances étaient «au plus bas depuis la fin de la Guerre froide» et pouvaient «encore se détériorer». Donald Trump estime désormais qu'elles «sont à un plus bas historique».
Moscou a dénoncé mercredi une «déclaration de guerre économique totale contre la Russie» après la promulgation des nouvelles sanctions, se moquant au passage de la «faiblesse totale» de l'administration Trump face à son Congrès. Sans attendre, la Russie avait déjà riposté la semaine dernière en annonçant une réduction drastique du personnel diplomatique américain sur son territoire.