Le nom de Philippe Steele-Morin, 29 ans, circulait depuis quelques jours déjà.

Tricia Boisvert: l'homicide fortement envisagé

Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) considère dorénavant la disparition de Tricia Boisvert comme un homicide. Elle confirme aussi que Philippe Steele-Morin est un suspect dans cette affaire.
<p>Philippe Steele-Morin</p>
Tricia Boisvert est disparue vendredi à Montréal
Le nom de Steele-Morin, originaire de Masham, circule dans les médias depuis le début de la semaine. Les autorités affirmaient en début de semaine qu'elles le recherchaient afin de lui parler dans ce dossier, sans toutefois le considérer officiellement suspect.
Les choses ont changé en fin d'après-midi, mercredi. «Nous enquêtons sur ce qui pourrait être le deuxième homicide de l'année à se produire sur le territoire desservi par la police de Montréal, a mentionné l'agent relationniste du SPVM, Simon Delorme. Tout oriente les enquêteurs dans cette direction. Cet homme est le dernier à l'avoir vu.»
Les policiers sont toujours à la recherche de Mme Boisvert et de son véhicule. La Pontiac G6 noire de la victime aurait été aperçue dans la région d'Ottawa, en fin de semaine.
Tricia Boisvert, est une Montréalaise de 36 ans. Elle disparue depuis vendredi dernier. Ce mercredi, des experts en identité judiciaire ont ratissé au peigne fin son appartement de la rue Notre-Dame, à Montréal.
La police de Gatineau recherche Steele-Morin depuis 6 mois, selon un mandat d'arrestation pour plusieurs accusations.
Le suspect et la présumée victime se connaissent depuis huit ans, a confié cette semaine Mona Daoud, la meilleure amie de la disparue. M. Steele et Mme Boisvert ne formaient pas un couple. Ils n'étaient que des amis.
Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) disait avoir de bonnes raisons de croire à un enlèvement, en début de semaine. Elle est partie sans argent ni cellulaire, ce qui est contraire à ses habitudes, précise Mme Daoud.
Jeudi dernier, Tricia Boisvert aurait affirmé lors d'une conversation téléphonique que Philippe Steele allait lui rendre visite, à son appartement de Montréal. Mme Boisvert aurait aussi senti que de «gros problèmes étaient à prévoir».
Philippe Steele est recherché par la police de Gatineau pour violence conjugale, vol de véhicule, bris de probation et non-respect d'engagement. Il est considéré comme potentiellement dangereux et armé.
Le mandat d'arrestation de la police de Gatineau a été lancé le 16 juillet dernier. Il semble en cavale depuis ce temps, puisqu'aucun corps policier n'a pu lui mettre la main au collet.
Dans le soirée de jeudi dernier, Tricia Boisvert, qui a longuement résidé dans la région d'Ottawa, mais qui habitait depuis quelque temps à Montréal, aurait téléphoné à une de ses amies pour lui dire que «son ami fou» s'en venait.
«Shit will hit the fan», aurait-elle dit à sa copine, rapporte Mona Daoud.
«Il est wild. Je ne sais pas comment vous le décrire autrement. On ne lui posait (à Tricia) pas trop de questions sur lui», poursuit Mme Daoud, qui a passé la journée de mardi à distribuer des avis de recherche de son amie dans le centre-ville d'Ottawa.
- Avec Daniel Renaud et David Santerre, La Presse