Le rappel vise notamment les modèles Yaris, Corolla, Matrix, Camry (photo), RAV4, Highlander et Tundra.

Toyota rappelle 6,5 millions de véhicules

Toyota procède au rappel de 6,5 millions de véhicules partout dans le monde en raison d'une défectuosité dans le commutateur pour baisser les vitres, qui pourrait surchauffer, fondre et causer des incendies.
Une blessure liée à ce problème - une brûlure à la main - a été rapportée aux États-Unis. Toyota a aussi été informée de 11 cas dans lesquels le commutateur ou la porte de la voiture s'étaient consumés, soit sept en Amérique du Nord, deux au Japon et deux dans d'autres pays, a indiqué mercredi le constructeur japonais.
Le rappel touche 2,7 millions de véhicules en Amérique du Nord, 1,2 million en Europe et 600 000 au Japon. Il vise notamment les modèles Yaris, Corolla, Matrix, Camry, RAV4, Highlander et Tundra.
La défectuosité est causée par la présence de lubrifiant, qui aurait été mal vaporisé lors de la fabrication du module de contact électrique. Des débris ou de l'humidité pourraient se faufiler dans l'unité électrique, ce qui pourrait causer un court-circuit, selon Toyota.
Le constructeur automobile a promis d'être plus rapide dans ses rappels à la suite du scandale de 2009, au cours duquel il avait dû rappeler de nombreux véhicules qui éprouvaient des problèmes avec les tapis, les freins et les pédales d'accélération. Toyota avait dû payer des amendes salées aux autorités américaines.
Plusieurs constructeurs automobiles ont été affectés par des scandales depuis, dont General Motors, aux États-Unis, avec ses commutateurs d'allumage défectueux et plus récemment, Volkswagen, en Allemagne, qui a truqué des tests d'émission de gaz polluants. En mai, le fournisseur japonais Takata avait également dû rappeler des millions de coussins gonflables défectueux.