Charley Hoffman shakes hands with his caddie Brett Waldman after finishing the first round of the Masters golf tournament Thursday, April 6, 2017, in Augusta, Ga. (AP Photo/David Goldman)

Tournoi des Maîtres: Hoffman fait fi du vent

Charley Hoffman détient l'avance la plus importante en 62 ans après la première ronde du Tournoi des Maîtres.
Hoffman a fait fi des conditions venteuses et a remis une carte de 65 (moins-7) pour se forger une avance de quatre coups sur William McGirt, jeudi.
Il s'agit de l'écart le plus important à l'issue de la première ronde à l'Augusta National depuis 1955, quand Jack Burke fils avait pris les devants par quatre coups sur Julius Boros et Mike Souchak grâce à un score de 67.
Cependant, Burke avait enchaîné avec un 76 pour chuter à six coups de Cary Middlecoff, qui avait éventuellement remporté le veston vert.
«Dès que vous arrivez ici, vous ressentez que c'est un endroit très spécial», a mentionné Hoffman.
La journée de jeudi s'est amorcée avec deux coups de départ et un fauteuil vide.
Au cours d'un sobre hommage rendu à Arnold Palmer, décédé en septembre dernier, le président du club Augusta National, Billy Payne, a escorté la veuve du célèbre golfeur jusqu'au premier tertre pour les traditionnels coups de départ protocolaires. Payne a aussi recouvert la chaise sur laquelle s'était assis Palmer l'an dernier de l'un de ses vestons verts.
Il s'agit du premier Tournoi des Maîtres depuis 1954 sans celui que l'on surnommait le «King».
Payne a fait observer un moment de silence, avant de céder le tertre à Jack Nicklaus et Gary Player, qui ont tour à tour frappé un coup de départ.
De son côté, Hoffman a trouvé le moyen d'éviter les ennuis sur le difficile parcours du club Augusta National malgré des bourrasques atteignant les 65 kilomètres à l'heure.
Hoffman a obtenu un roulé pour un oiselet au 18e trou, ce qui lui aurait permis de rejoindre Craig Wood en 1941 pour l'avance la plus importante après la première ronde. L'Américain âgé de 40 ans a toutefois raté la coupe, mais il n'était pas à plaindre après avoir commis deux bogueys pour passer à plus-1 après cinq trous.
«Après ça, je ne me souviens pas avoir raté un roulé», a raconté Hoffman, qui a ensuite réussi huit oiselets à ses 12 trous suivants, incluant une séquence de quatre oiselets d'affilée à partir du 14e trou.
Outre Hoffman, McGirt a été le seul à jouer sous la barre de 70, alors que seulement 11 golfeurs ont joué sous la normale.
Lee Westwood a inscrit un pointage de 70 et huit autres joueurs ont joué 71, incluant Phil Mickelson, Justin Rose, Jason Dufner et Sergio Garcia.
C'est tout.
Tous les autres golfeurs ont joué la normale ou au-delà de la normale, incluant trois rondes de 80 ou plus. Il s'agit du plus petit nombre de golfeurs ayant joué sous la normale lors de la première ronde du Tournoi des Maîtres depuis 2007, quand seulement neuf joueurs y étaient parvenus.
«Si vous attrapiez le vent au mauvais moment, vous pouviez avoir l'air idiot, comme ce fut mon cas au 12e trou, a raconté Thomas Pieters. Mais c'est comme ça à Augusta.»
Pieters était à moins-5 avant de commettre deux doubles bogueys sur le neuf de retour, incluant un au 12e trou, une normale-3. Il s'est contenté d'un score de 72.
Le champion en titre Danny Willett a bouclé sa ronde en 73 coups. Le champion en 2015, Jordan Spieth, a commis un quadruple boguey pour une deuxième année de suite et a remis une carte de 75.
Du côté des Canadiens, Adam Hadwin a inscrit un score de 75 et il se retrouve à égalité au 41e rang. Mike Weir, champion en 2003, fait partie du groupe suivant à égalité au 54e échelon après une ronde de 76. Mackenzie Hughes a joué une ronde de 79 pour aboutir à égalité au 86e rang. C'est la première fois depuis 1968 que trois golfeurs canadiens prennent part au Tournoi des Maîtres.