Passé à l'attaque dans la descente de l'Alto del Castillo à onze kilomètres de l'arrivée, pour distancer ses 13 compagnons de l'échappée matinale, le Slovène de 22 ans a ensuite résisté au retour de coureurs bien mieux rodés que lui à ce genre d'étapes.

Tour d'Espagne: victoire en solitaire de Mohoric

Le Slovène Matej Mohoric a remporté en solitaire la septième étape du Tour d'Espagne, vendredi entre Lliria et Cuenca, tandis que le Britannique Chris Froome a conservé sa tunique rouge de leader.
Mohoric (Emirats) est allé au bout d'une longue échappée partie tôt lors de cette étape escarpée de 207 km, la plus longue de la Vuelta 2017. « C'est incroyable, ça fait longtemps que j'attends cette grande victoire, j'ai toujours travaillé très dur, c'est une sensation énorme de réussir à gagner », a réagi le jeune coureur, qui remporte là de loin sa plus belle victoire chez les pros.
Passé à l'attaque dans la descente de l'Alto del Castillo à onze kilomètres de l'arrivée, pour distancer ses 13 compagnons de l'échappée matinale, le Slovène de 22 ans a ensuite résisté au retour de coureurs bien mieux rodés que lui à ce genre d'étapes. Il a devancé de 16 secondes le Polonais Pawel Poljanski (Bora) et l'Espagnol José Joaquin Rojas (Movistar), qui se sont disputés le podium au sprint avec le Belge Thomas de Gendt (Lotto-Soudal). « J'ai essayé d'économiser autant d'énergie que possible, et j'ai tout donné à la fin. C'était un super final pour moi parce que j'étais plutôt bien dans les descentes, je savais que j'avais une chance de gagner », a réagi Mohoric.
Favoris tranquilles
Le peloton des favoris a lui passé une journée tranquille, laissant les baroudeurs se disputer la victoire et arrivant groupé à près de 9 minutes, l'équipe Sky du leader Froome ayant pris soin de s'assurer qu'aucun coureur de l'échappée ne présentait de danger au classement général.
Le podium reste donc inchangé, Froome (Sky) devançant le Colombien Esteban Chaves (Orica) de 11 secondes, et l'Irlandais Nicolas Roche (BMC) de 13 secondes. 
Les cadors ont échappé aux nombreuses chutes qui ont marqué l'étape du jour, provoquant notamment l'abandon de l'Érythréen Merhawi Kudus (Dimension Data).
Samedi, les coureurs s'attaqueront, après plus de 190 km de plat relatif, à un gros morceau, l'Alto Xorret de Cati, classé en première catégorie, avec une arrivée atypique jugée en bas de la descente.