The Gloaming

Ils sont résolument Irlandais. Mais à cinq, ils offrent une expérience transcendant les frontières spatio-temporelles.
Puisant à la source des airs traditionnels, The Gloaming propose une musique crépusculaire, qui nous enveloppe les tympans telle la lumière douce, magique, qui, justement, résiste et baigne le monde à la fin du jour. Ou celle qui rallume l'espoir au petit matin, à l'instar d'Opening Set, qui nous berce pendant plus de 16 minutes de ravissement.
Voguant entre hier et aujourd'hui, pièces traditionnelles et inédites, les violons de Martin Hayes, piano de Thomas Bartlett, guitare de Dennis Cahill et violon de Hardanger de Caoimhín Ó Raghallaigh servent d'écrin à la voix texturée d'Iarla Ó Lionáird. Qui se tait aussi, parfois, pour laisser ses collègues s'exprimer librement.
On ne peut que chaleureusement applaudir la maison Justin Time de nous permettre de découvrir ici ce projet de l'étiquette Real World de Peter Gabriel.