Khurram Syed Sher

Terrorisme: Khurram Syed Sher plaide non coupable

Le procès d'un ancien participant à l'émission Canadian Idol s'est ouvert lundi en lien avec des accusations de terrorisme, plus de trois ans après son arrestation.
Khurram Syed Sher, un pathologiste de London, en Ontario, s'est présenté à la première journée de son procès, au palais de justice d'Ottawa. L'homme de 31 ans a maintenu son plaidoyer de non-culpabilité. Il a été arrêté en août 2010.
L'avocat de l'accusé, Giuseppe Cipriano, allègue qu'il est injuste de dépeindre l'accusé comme le cerveau d'un complot, et que les circonstances entourant les allégations de la Couronne doivent être plus précises.
Une requête technique de la défense a été prise en délibéré par le juge Charles Hackland, lundi midi. Il doit rendre sa décision ce mardi, après quoi le procureur de la Couronne, Jason Wakely, pourra étaler sa preuve.
Selon la police, le complot aurait impliqué la participation d'individus à Ottawa, en Afghanistan, à Dubaï, en Iran et au Pakistan. Un haut représentant de la Gendarmerie royale du Canada avait déclaré à l'époque que l'attentat n'aurait pas eu lieu avant des mois, mais que les comploteurs avaient amorcé la phase préparatoire.
Deux autres présumés complices ne peuvent être identifiés puisque la Cour supérieure a prononcé une ordonnance de non-publication. Leurs procès doivent s'ouvrir en avril.
La Couronne a recueilli plus de 200 000 pages de documents réunis dans 11 000 dossiers. Les autorités ont aussi saisi 96 fichiers audio, 24 fichiers Internet, 33 courriels tirés de Yahoo! et six chaînes de courriels incriminants. La police avait mis la main sur des livres, des vidéos et des manuels sur le terrorisme, de même que des circuits électroniques possiblement fabriqués pour faire exploser des bombes artisanales à distance.
Khurram Syed Sher est accusé de complot en vue de faciliter des activités terroristes. Son procès doit durer un mois.
Trois autres hommes, qui vivraient quant à eux à l'étranger, sont aussi cités dans le procès en tant que comploteurs non accusés.
Sher, qui s'est présenté en compagnie de son frère, lundi, est un diplômé de l'université McGill. Le pathologiste travaillait dans un hôpital de St. Thomas, au sud de London.
En 2008, Sher a tenté sa chance aux auditions de Canadian Idol à Montréal. Il s'était dit amateur de hockey, après avoir interprété une chanson d'Avril Lavigne et repris le «moonwalk» de Michael Jackson. Les juges de l'émission ont rejeté sa candidature.
- Avec La Presse Canadienne