Sur les traces de Samuel de Champlain

Lancés sur la piste de Samuel de Champlain, le long de la rivière des Outaouais, le réalisateur Martin Cadotte (Toi et moi, Motel Monstre, La Ruée vers l'or, Destination Nor'Ouest) et son équipe sont en plein tournage d'une série télévisée sur le fondateur de Québec.
Inspirée par la biographie de l'Américain David Hackett Fischer dont elle reprend d'ailleurs le titre en français, la série Le Rêve de Champlain se déclinera en six épisodes de 30 minutes et alliera documentaire et fiction. Il s'agit là du projet phare de la chaîne TFO pour souligner le 400e anniversaire du passage de Champlain en Ontario et dans la région d'Ottawa-Gatineau, en 2015.
«Nous avons acquis les droits du livre de M. Fischer et nous sommes donc dans sa vision sur le personnage. Le Rêve de Champlain mettra donc de l'avant le côté humaniste de l'explorateur français, la facette que l'on découvrait et [qui] ressortait le plus, pour nous, dans l'oeuvre du biographe», mentionne la productrice de Slalom, Marie-Pierre Gariépy.
«J'adore des projets comme ceux-là qui racontent une partie de notre histoire! D'autant que cette fois, je vais pouvoir jouer avec deux facettes de mon travail que je développe depuis plusieurs années, mais séparément, habituellement: le documentaire et la fiction», soutient de son côté Martin Cadotte, joint près de Rivière des Français, dans le district de Sudbury.
Raconter l'homme
Le défi du réalisateur: raconter Champlain, «pas juste en parler, mais le faire vivre», entre autres par le biais de reconstitutions historiques où l'explorateur sera incarné par le comédien Maxime Le Flaguais.
«Ces reconstitutions se rapprocheront de l'esthétique un peu "sale" et donc plus réaliste de Destination Nor'Ouest, explique-t-il. À l'inverse, on a développé des plans hyper-raffinés pour la portion documentaire.»
Plusieurs spécialistes ont déjà été interviewés, dont Marc Lavoie (historien et archéologue à Port-Royal en Nouvelle-Écosse), Jean-François Lozier, (conservateur de l'histoire canadienne avant 1800 au Musée canadien de l'histoire) ou encore Éric Thierry, auteur de Samuel de Champlain. Espion en Amérique.
De Brouage, où il est né, à Québec, où il est mort, en passant par Cape Cod (Maine) et Tadoussac, Le Rêve de Champlain retracera le parcours de cet homme qui «n'était pas arrivé en Amérique dans un esprit de conquête, mais dans un esprit de partage», fait valoir Martin Cadotte.
«En revisitant ainsi Champlain par l'oeil de M. Fischer, ça me rend encore plus fier d'être Canadien français!» renchérit-il.
Pour la productrice Marie-Pierre Gariépy, cette ouverture à l'autre s'avère d'ailleurs «le grand héritage de Champlain».
«Son côté humain a modelé nos valeurs, qui nous sommes aujourd'hui, en tant que peuple», ajoute-t-elle.
La série sera diffusée en 2015, d'abord sur les ondes de TFO, puis sur celles de Télé-Québec et du Canal Savoir.
Au volet télé s'ajoutera tout un volet interactif sur le Web, ainsi qu'une application pour iPad, précise Mme Gariépy.
Le jeu en développement donnera entre autres la possibilité aux gens de «devenir un Champlain moderne», soutient la productrice dont le budget total pour l'ensemble du projet frôle les 3 millions $.