Sur la terre, de Pierre Flynn

Il aura fallu attendre 14 ans avant d'entendre des chansons originales de Pierre Flynn.
Si Louis-Jean Cormier a commencé l'aventure à la réalisation, c'est avec Philippe Brault et Éric Goulet que s'est achevé ce magnifique voyage dans l'univers poétique et folk-rock d'un artiste dont la voix envoûtante - toujours juste - et la musique font un pied de nez au temps et aux modes qui passent.
Cuivres, cordes, choeurs et piano ornent les 11 titres de Sur la terre qui séduit dès la première pièce, Le dernier homme, seul, face à lui-même. L'émouvante Duparquet nous ramène en 1933 dans l'Abitibi de sa mère alors que le lyrisme de la sublime Étoile, Étoile flirte avec le fantôme de Miron. Il songera aux années qui s'enfuient et à l'amour avec 24 secondes et soufflera à l'oreille de sa fille unique, au printemps de ses 20 ans, dans Si loin, si proche.
À écouter, sans aucune modération.