S'unir pour mieux réussir

L'union fait la force, c'est bien connu. Les artistes visuels de l'Outaouais ont appliqué cette maxime ce week-end afin d'exposer leur travail au grand public.
Samedi et dimanche se déroulait le Salon des créateurs au Hilton Lac-Leamy où des dizaines d'artistes de la région présentaient leurs oeuvres et cherchaient un acheteur potentiel.
Une foire organisée par la Coopérative des arts visuels et métiers d'art Outaouais (CAVMA). Selon le porte-parole de l'événement et président de Culture Outaouais, Özgen Eryasa, cet événement est le bienvenu pour la communauté artistique de la région.
«Être un artiste, en partant, c'est un gros défi. Plus la situation économique est tendue, moins les gens disposent de revenus qu'ils peuvent investir sur des biens culturels.»
Özgen Eryasa
Il constate que le marché de l'art subit un ralentissement important au cours des dernières années. «Être un artiste, en partant, c'est un gros défi. Ce que les artistes créent, forcément, ce sont des objets d'art, mais ce ne sont pas des biens de nécessité. Plus la situation économique est tendue, plus il y a des coupures gouvernementales, moins les gens disposent de revenus qu'ils peuvent investir sur des biens culturels.»
Dans ce contexte, M. Eryasa se réjouit de l'initiative de la CAVMA qui permet aux artistes de se faire voir.
Et même si un potentiel client n'achète rien à sa première rencontre avec l'artiste, le président de Culture Outaouais croit que ces efforts ne sont pas en vain. Une relation se développe chaque fois que ce client est exposé au travail de l'artiste et qu'éventuellement, une transaction aura lieu, dit-il.
Seul problème, affirme Özgen Eryasa, c'est que ces espaces de diffusion qui permettent de créer un contact entre l'artiste et l'acheteur sont plutôt rares en Outaouais. À Gatineau, en milieu urbain, c'est le même son de cloche au niveau des espaces de création.
«On travaille beaucoup là-dessus. C'est la mise en place d'un lieu de création commun interdisciplinaire, permettant aux artistes de créer, de produire, d'offrir la formation, la diffusion et la commercialisation de l'art.»
Le président de Culture Outaouais estime que le développement de l'axe culturel sur la rue Montcalm, à Gatineau, contribuerait à améliorer la situation.
jpaquette@LeDroit.com