Si le nouveau joueur des Sénateurs, David Legwand, n'est plus qu'un troisième centre passé les Fêtes, c'est mauvais signe pour Ottawa.

Spezza quitte, Legwand le remplace

Les Sénateurs d'Ottawa ont annoncé hier qu'ils installeront un nouvel éclairage à diodes électroluminescentes (DEL) au Coffre d'outils à temps pour la prochaine saison, un système qui sera plus écoénergétique.
Ce n'est évidemment pas la nouvelle du siècle, j'en ai manqué de bien meilleures pendant que j'étais en vacances au début juillet.
Il est un peu difficile de décrocher du boulot lorsque vous vous absentez le 1er juillet, date de l'ouverture de la chasse aux joueurs autonomes dans la LNH.
C'était encore plus vrai cette fois-ci alors que c'est la journée que le d.g. des Sénateurs Bryan Murray a choisi pour exaucer le souhait de Jason Spezza de se retrouver sous d'autres cieux, l'expédiant aux Stars de Dallas avec Ludvig Karlsson en retour de l'attaquant de puissance Alex Chiasson et de deux espoirs, Alex Guptill et Nicholas Paul, ainsi que d'un choix de deuxième ronde en 2015.
Qu'est-ce que je pense de la transaction?
Dans les circonstances où le marché était très limité pour un centre de 31 ans qui écoulera la dernière année de son contrat, Murray s'est assez bien tiré d'affaire, obtenant un jeune Québécois (Chiasson a 23 ans) qui a montré un certain potentiel jusqu'à maintenant. On connaît peu les deux espoirs et la clé de l'échange pourrait bien être le choix de deuxième ronde, un peu comme une telle sélection a permis de sauver la transaction qui avait envoyé Antoine Vermette à Columbus contre Pascal Leclaire (ce choix: Robin Lehner).
Murray était menotté, car les deux autres clubs intéressés aux services de Spezza, Anaheim et St. Louis, se sont tournés ailleurs pour trouver un centre de premier plan (Ryan Kesley pour les Ducks, Paul Stastny pour les Blues).
Pour compenser cette perte, les Sénateurs ont réussi quelques jours plus tard à mettre la main sur David Legwand sur le marché des agents libres à un coût raisonnable (6 millions$ pour deux ans). J'imagine que cet ancien deuxième choix au total au repêchage en 1998 est une bonne police d'assurance au cas où Mika Zibanejad ne serait pas en mesure de faire le travail comme deuxième centre derrière Kyle Turris. Mes attentes pour lui ne seront pas très élevées: si Legwand est plus qu'un troisième centre passé les Fêtes, c'est que les Sénateurs seront impliqués dans le derby McDavid/Eichel (Connor et Jack, respectivement, les deux grands espoirs du repêchage de 2015).
Certains pensent que Legwand a été un prix de consolation parce que les Sénateurs ont été incapables de conclure un échange avec les Flyers de Philadelphie pour obtenir Vincent Lecavalier, mais une très bonne source m'a indiqué que ce dernier détient une clause de non-échange et qu'il ne veut rien savoir de jouer pour une formation canadienne (oui, ça comprend aussi le Canadien).
Parlant du CH, son d.g. Marc Bergevin a fait une belle faveur à notre ami Daniel Brière en l'expédiant au Colorado contre Pierre-Alexandre Parenteau. C'est loin de ses enfants qui habitent au New Jersey, mais Patrick Roy devrait donner une meilleure chance de jouer avec des joueurs de talent au Gatinois que ne le faisait Michel Therrien à Montréal.
Pour revenir aux Sénateurs, l'autre grande nouvelle qui a secoué leur univers au cours des deux dernières semaines a été l'annonce que Bryan Murray livre actuellement un combat contre un cancer (la forme de celui-ci n'a pas été dévoilée). Vous pouvez penser ce que vous voulez des compétences de l'homme de hockey de Shawville, mais pour l'avoir côtoyé régulièrement depuis qu'il s'est amené comme entraîneur-chef en 2005, je peux vous dire qu'il est avant tout une bonne personne et on ne peut que lui souhaiter d'avoir le meilleur contre cette maladie.
Le fait qu'il ne s'absentera de son travail de directeur général et président des opérations hockey que «périodiquement» pour subir des traitements est un bon signe qu'il devrait s'en sortir.
Certains dossiers qui sont sur son bureau, comme les négociations pour des prolongations de contrat avec des joueurs arrivant en fin de pacte comme Bobby Ryan, Marc Méthot, Clarke MacArthur et Craig Anderson, risquent cependant d'être mises sur la glace.
Ses adjoints Pierre Dorion et Randy Lee s'occupent d'autres dossiers moins pressants, donc celui d'un contrat pour le gardien Robin Lehner, qui est présentement joueur autonome avec compensation.
En vitesse
En passant, le fait saillant de mes vacances - outre un petit voyage à New York pour assister à un match des Yankees et un spectacle de Billy Joel au Madison Square Garden - a été ma victoire contre Denis «La Bottine» Gratton lors d'un duel de golf qui a eu lieu au Kingsway. Eh oui, j'ai repris le droit de l'appeler «La Bottine» grâce à une victoire par deux coups qui aurait pu être bien plus éclatante (tirant de l'arrière par neuf après neuf trous, il voulait d'ailleurs déclarer forfait, mais je ne l'ai pas laissé faire).
Ce match était en fait celui de l'an dernier qui n'avait pas eu lieu. LB veut sa revanche plus tard cette saison et il me fera plaisir de lui donner une autre leçon.