Six jours de détention pour une fellation

C'est le vent qui faisait bouger la couverture...
Un homme de 37 ans a écopé d'une peine d'emprisonnement de six jours pour avoir reçu une fellation sur le boulevard des Allumettières, dans le secteur Hull, l'été dernier.
Réfutant d'abord les faits qui lui étaient reprochés, l'accusé a finalement plaidé coupable à une accusation d'action indécente.
Le 2 juillet dernier, vers 19 h, un patrouilleur gatinois a aperçu un homme qui s'était partiellement dissimulé sous une couverture, près de l'intersection de la rue Eddy. Dans son rapport déposé en cour, le policier affirme avoir vu quelque chose «monter et descendre» sous la couverture.
L'agent a arrêté un homme et une femme. Celle-ci pratiquait une fellation à l'homme. Bien que les gestes reprochés étaient «cachés» par la couverture, il s'agissait bien d'une action indécente aux yeux de la loi.
Dans le box, l'accusé a eu ces mots pour le juge. «Votre honneur, je n'étais qu'en train d'essayer de dormir sous une couverture, sur un banc, et une femme (inconnue, semble-t-il) est venue sous la couverture pour avoir une relation.»
Un peu plus tôt, il a expliqué que le mouvement de la couverture «du haut vers le bas» était provoqué par le vent.
Le contrevenant a omis de se présenter au palais de justice à au moins trois reprises, comme l'exigeait l'ordonnance de la cour. La Couronne a demandé une peine de détention ferme de sept jours, alors que la défense a tenté de le faire libérer sur-le-champ.
«Ce n'est pas la première fois que je plaide coupable alors que je ne le suis pas, mais, oui, je plaide coupable», a conclu l'accusé.