Sept mois de détention pour une adolescente proxénète

Une des trois adolescentes d'Ottawa accusées de traite de personne, après avoir forcé d'autres jeunes filles à se prostituer, devra rester derrière les barreaux.
La plus jeune des trois adolescentes proxénètes a reçu une sentence de trois ans, lundi matin. Si on enlève le temps passé en détention préventive, il lui reste une peine de sept mois à purger.
La juge Diane Lahaie a souligné le bon comportement de l'accusée depuis son arrestation en 2012.
Les accusations très graves ont cependant fait pencher la balance en faveur d'une peine de détention.
Le tribunal a félicité la jeune, âgée aujourd'hui de 17 ans. L'adolescente semble sur la voie de la réhabilitation, a terminé sa 9e année, complète des travaux communautaires et caresse le projet de devenir infirmière.
La jeune accusée a plaidé coupable, en septembre dernier, à des chefs de leurre de personne mineure, d'agression sexuelle et de trafic de personne.
Selon la police d'Ottawa, le trio de jeunes recrutaient des filles du même âge sur Facebook.
Certaines victimes ont dit avoir été forcées à avoir des relations sexuelles avec des hommes d'âge mur.