Sens inverse sur la 50: la conductrice libérée

La femme de 33 ans accusée de conduite dangereuse en roulant à contresens sur l'autoroute 50, en septembre dernier, a été libérée sous engagement vendredi.
Angélique Sanfaçon-Kanaan a été remise en liberté moyennant une caution de 1000$, l'engagement de ne pas conduire avant la fin de son procès, et l'engagement suivre une thérapie pour des problèmes liés à la consommation de drogues ou d'alcool.
Selon la Sûreté du Québec, la conductrice a mis la vie d'automobilistes en danger et a provoqué un violent accident sur l'autoroute 50 Ouest à la hauteur de la sortie de la montée Paiement.
Les policiers attendaient qu'elle reçoive son congé de l'hôpital avant de procéder à son arrestation. Selon un message que la femme avait écrit sur Facebook avant les événements, il pourrait s'agir d'une tentative de suicide.
La SQ l'accuse tout de même de négligence criminelle causant des lésions, de conduite dangereuse et de conduite avec les capacités affaiblies. Le 28 septembre, elle aurait emprunté un passage en «U» réservé aux véhicules d'urgence et avait emprunté la direction opposée.