Le palais de justice d'Ottawa

Sécurité renforcée au palais de justice d'Ottawa

Dès aujourd'hui, les visiteurs du palais de justice d'Ottawa devront se plier à une série de mesures de sécurité semblables à celles qu'on peut voir dans un aéroport.
Depuis le 22 octobre dernier, date tristement connue depuis l'attentat sur la colline parlementaire, la sécurité a été resserrée. L'endroit est maintenant doté d'une seule porte d'entrée, sur la rue Elgin, bien gardée par des agents.
La police d'Ottawa a confirmé que de nouvelles mesures permanentes entreraient en vigueur à partir d'aujourd'hui. Elles visent à respecter les nouvelles normes provinciales, affirme le corps de police.
Des appareils de radiographie et des détecteurs magnétiques ont été installés et le public sera soumis à un filtrage avant d'être admis. Sacs à main, serviettes et sac à dos seront passés au peigne fin.
Les couteaux et objets tranchants ou pointus, les objets inflammables, les armes à feu et munitions, et l'alcool sont interdits.
Une longue liste d'articles interdits a été dressée.
Plusieurs relèvent de l'évidence: les ciseaux, seringues, aiguilles, lames de rasoir et autres objets du genre ne pourront entrer dans le palais de justice. Mais d'autres peuvent sembler plus inhabituels, comme les pinces à épiler, les aérosols, les cordes et les briquets.
Pour pouvoir entrer dans les lieux, tout visiteur devra laisser les objets à l'extérieur ou se les voir confisqués.