Canada Goose prétend de son côté que Sears vend des imitations bas de gamme de ses manteaux.

Sears accuse Canada Goose d'intimidation

Canada Goose cherche à «intimider» Sears Canada et d'autres détaillants, avance Sears dans des documents judiciaires, alors que l'entreprise réplique à une poursuite pour contrefaçon de marque de commerce.
Le vrai motif du fabricant de parkas est de mettre un frein aux ventes de manteaux d'hiver à prix moins élevés afin qu'il puisse continuer à vendre ses propres produits à prix élevés, affirme de son côté Sears Canada.
Dans le cadre d'une poursuite intentée l'an dernier, Canada Goose prétend de son côté que Sears vend des imitations bas de gamme de ses manteaux d'hiver.
La chaîne de grands magasins a fait valoir sa défense en Cour fédérale et elle ne vise pas seulement cette poursuite, mais ce qu'elle a présenté comme une «campagne d'intimidation» de la part de Canada Goose.
Exclusivité
Canada Goose cherche à revendiquer le droit exclusif de vendre tout manteau d'hiver avec un col de fourrure ou un logo de forme circulaire sur une manche, a fait valoir Sears Canada dans son mémoire de défense.
Le bien-fondé des allégations de Sears et de Canada Goose n'a pas été démontré en cour.
Canada Goose, dont les produits sont connus au Canada et ailleurs dans le monde, a précédemment intenté une poursuite contre International Clothiers, affirmant que cette entreprise avait intentionnellement conçu un logo et l'avait placé sur ses vestes afin d'imiter le dessin de marque Canada Goose Arctic Program.
La poursuite a par la suite été réglée.
Les termes de l'entente n'ont cependant pas été rendus publics.