Rick Bowness

Rick Bowness a préféré le Lightning

Quand il a été congédié à Vancouver en même temps qu'Alain Vigneault l'été dernier, Rick Bowness a surpris bien du monde dans la LNH en acceptant une offre du Lightning pour devenir le bras droit de Jon Cooper, au lieu de suivre son complice à New York.
«J'avais quelques autres options, mais celle-ci était la plus attrayante à mes yeux. Steve Yzerman s'est engagé ici jusqu'à ce qu'il gagne une coupe Stanley. Tout part d'un bon propriétaire et d'une bonne gestion, ce que nous avons ici. Et tous les dépisteurs professionnels à qui j'avais parlé me disaient que ce club avait plusieurs bons joueurs dans le système», a confié Bowness.
Comme un «vieux couple»
L'homme de hockey originaire d'Halifax aura travaillé une dizaine d'années en tout avec Alain Vigneault.
Faut-il rappeler que le premier entraîneur-chef de l'histoire moderne des Sénateurs avait embauché Vigneault, alors pilote des Olympiques de Hull, comme adjoint en 1992, avec feu E.J. McGuire. Ils ont vécu ensemble les années de misère des Sénateurs après l'expansion, jusqu'à leur congédiement en décembre 1996.
«On travaillait si bien ensemble. Comme un vieux couple marié, on se criait par la tête, puis on se réconciliait rapidement et on continuait comme si de rien n'était. Mais comme j'ai dit à Alain, Vancouver a été une bonne job pour nous deux pendant sept ans, on y a connu beaucoup de succès. Cependant, on n'est pas joint à la hanche. Avant ça, il voulait que j'aille à Montréal avec lui, mais j'étais allé à Phoenix à la place. Maintenant, je m'ajuste à la façon de faire de Jon (Cooper), qui est un entraîneur parfait pour ce club», mentionnait Bowness.
Rappelant que le monde du hockey professionnel est bien petit, Bowness a révélé qu'il a déjà été l'entraîneur de Paul MacLean, l'actuel entraîneur des Sénateurs.
«J'avais 28 ans et j'étais joueur-entraîneur avec le club-école des Jets de Winnipeg qui était à Sherbrooke. Quand Tom Watt a été congédié, Barry Long l'a remplacé et je suis allé lui donner un coup de main pour finir la saison, alors que Paul jouait pour les Jets. J'ai pris ma retraite un an plus tard et j'ai commencé ma carrière dans la LNH comme assistant à Barry», a relaté Bowness.